MARTHE ET MARIE

Le défilé des ombres

Aller en bas

Le défilé des ombres

Message par etienne lorant le Sam 3 Juil 2010 - 13:14

"Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, il marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux." (1 Jn 2:11)

A mon réveil, ce matin, j'ai éprouvé un chagrin si profond que j'ai cru un moment devoir en mourir. Mais dès le premier instant, j'ai saisi mon chapelet et j'ai commencé à prier. J'ai prié et, au même moment, j'ai vu défiler devant moi, les uns après les autres, tous les visages des personnes que j'ai croisées un jour, que j'ai aimées, dont je m'étais occupé, dont j'avais espéré que l'amitié durerait toujours.
L'incident a duré près d'une heure. Je n'ai pas seulement revu les femmes particulièrement aimées, mais aussi quelques amis et des copains, des plus jeunes et des plus âgés, les membres de ma famille, des camarades de classe. Et dire que certains "forums sociaux" proposent de retrouver "toutes vos connaissances". Mais même s'il est possible d'en retrouver quelques-uns ... à quoi bon !?!

J'ai fait un tour d'horizon, tout en tenant fermement mon chapelet, et j'ai vu également dans quelles circonstances mes relations se sont défaites. En tout premier lieu, je me suis souvenu de Philippe, l'ami d'enfance, qui habitait de l'autre côté du mur du jardin. Nous avons grandi ensemble, et il me faisait comme un frère, moi qui n'ai connu que des soeurs. Nous étions enfants de choeur dans la paroisse. Nous avons collaboré pour nos études durant six années, nous avons présenté un mémoire sur la guerre froide, nous sommes entrés dans la même université. Nous nous étions aussi présentés ensemble à la Force Aérienne, nous avions voyagé jusqu'en Ecosse pour assister à des meetings aériens, etc.

Et puis, un jour, Philippe a découvert que son père n'avait été "que" contremaître en usine, tandis que le mien avait cumulé des diplômes de sciences comme d'autres collectionnent les pièces de monnaie. Et ce fut la mort de l'amitié. Il y avait soudainement une revanche à prendre. Je l'ai perdu de vue pendant dix ans, sans avoir rien compris, puis je l'ai croisé dans le train. Il m'a montré sa carte de Docteur en Chimie, il m'a rappelé aussi l'épisode au cours duquel en première année de Chimie à l'université, il avait dû faire appel à mon père pour convaincre le sien de lui laisser poursuivre le cycle commencé. Je m'en souvenais certes, mais je n'avais pas compris que tout avait basculé à ce moment-là. Il me reprochait mon milieu d'origine - c'est tout. (Et le sien aussi : sa soeur cadette m'a appris plus tard qu'il a épousé une petite noble italienne. Mais pour que ses beaux-parents ne voient jamais où il avait grandi, il avait loué tout un hôtel pour les recevoir lors du mariage... qui n'a pas tenu longtemps.)

Après quoi, il est devenu PDG, il a placé de l'argent un peu partout... on le dit très maigre aujourd'hui et il touche à la politique...

Eh bien, ce matin, j'ai remué en moi dix cas semblables en me demandant comment j'aurais dû faire pour "arranger les bidons", et je n'ai pas trouvé. Et dire qu'aujourd'hui, je suis comme le mouton noir - l'indépendant, l'homme des "petites affaires", dans ma propre famille. Hélas, nous tous fonctionnaires et lui, toujours dans sa petite boutique ou à l'église ! Ne dit-on pas que même mon célibat est suspect ?
Enfin, je me suis obligé à me lever, il était à peine 5h00 et j'ai commencé à travailler. A midi, j'étais tout sourire devant ma mère, à la table de la maison de retraite. Mais elle a remarqué mon air "tout chiffonné". La fatigue de fin de semaine, j'ai dit... La fin de la semaine ou une fin de vie qui promet la solitude ? Mais, allons, secouons-nous, debout !, il faut passer sur l'autre rive !

Etienne
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le défilé des ombres

Message par Cécile le Dim 18 Juil 2010 - 11:44

Quand une amitié se termine, il n'y a pas qu'un seul "fautif"...

On peut blesser les autres sans s'en rendre compte, et l'inverse est vrai aussi. Il arrive qu'on soit blessé, et au lieu de le dire, de s'expliquer, on préfère se terrer dans un coin avec sa souffrance, et sa culpabilité...Le temps passe, et on essaie d'oublier...

En fait, on n'est jamais trop attentif aux autres !

Je crois que la seule façon d'être en paix est de faire tout ce qu'on peut pour les autres, y compris de toutes petites choses. Et éviter au maximum de se replier sur soi...
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le défilé des ombres

Message par etienne lorant le Lun 19 Juil 2010 - 16:56

Le but que j'entrevois, c'est tout de même d'aller jusqu'à accomplir pour un parfait inconnu ce que j'aurais fait pour le proche de mes amis... Il est plus que temps pour moi de franchir un pas au-dessus des simples sentiments et des affections de l'ego. Il faudrait que je parvienne à secourir autant quelqu'un qui me ressemble qu'un parfait étranger. Il n'y aurait dès lors plus que le pur amour du Christ dans mon coeur... J'ai noté ce que disait Simone Weil à ce propos:

L'obéissance est le seul mobile pur, le seul qui n'enferme à aucun degré la récompense de l'action et laisse tout le soin de la récompense au Père qui est dans le secret, qui voit dans le caché.

J'entrevois l'exaltation d'une vie entièrement détachée de cette préoccupation constante qui n'est que de ma "chair". Je comprends qu'il fut écrit: "La chair ne sert de rien, seul l'esprit vivifie". Si Jésus est bien ici, et il y est, puisqu'Il lit par-dessus mon épaule, qu'Il sache et qu'Il puisse reconnaître dans mon coeur ce désir de plénitude au-delà de mes préférences d'origine.
Je ne sais pas si je m'exprime bien, mais ce désir est là, passer outre, franchir la ligne, passer sur l'autre rive, aimer le Christ en tous, y compris le Christ en moi. (Et non plus m'aimer moi dans le Christ)...
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le défilé des ombres

Message par Joss le Lun 19 Juil 2010 - 17:16

L'obéissance est le seul mobile pur, le seul qui
n'enferme à aucun degré la récompense de l'action et laisse tout le soin
de la récompense au Père qui est dans le secret, qui voit dans le caché
.

Oui car obéir, c'est aller par amour au devant des désirs de celui qu'on aime
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10509
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le défilé des ombres

Message par Cécile le Lun 19 Juil 2010 - 18:56

Je crois qu'il ne faut pas rêver de grandes choses...

Les occasions toutes ordinaires de se montrer le prochain de quelqu'un ne manquent pas...

Hier, à la fin de la messe, une dame s'est adressée à moi (nous avions fait toutes deux les lectures, mais je ne la connaissais pas) et m'a demandé si je connaissais quelqu'un qui habitait dans le village où elle était en vacances. Il se trouve que c'est tout près de mon village, et en plus, personnne ne m'attendant, j'avais tout mon temps...
Donc, je l'ai emmenée... et nous avons discuté... et j'ai découvert quelqu'un d'extraordinaire, une artiste, sculpteur connue (sauf de moi!)

C'est tout simple, ces gestes! Je n'ai rien fait d'extraordinaire, et cette présence a illuminé ma journée.

Mais, Etienne, il ne faut pas voir la vie comme une succession de tests à gagner... à réussir... C'est tout simple, être à l'écoute, être là quand quelqu'un a besoin de nous. Il n'est pas besoin de faire des choses extraordinaires, juste ce qui rend service à quelqu'un, au bon moment; ça ne se décide pas à l'avance.

Ce service qu'on rend (très simple), on en comprend toute la valeur le jour où on en a soi-même besoin.

Si on a soif, un verre d'eau, c'est super ! Que faire de 10€ ou plus...,
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le défilé des ombres

Message par Joss le Lun 19 Juil 2010 - 19:57

avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10509
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le défilé des ombres

Message par Cécile le Lun 19 Juil 2010 - 20:42

Merci Jo ! Je sais que tu as compris ce que je voulais dire !
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le défilé des ombres

Message par Joss le Lun 19 Juil 2010 - 20:52

Cécile a écrit:Merci Jo ! Je sais que tu as compris ce que je voulais dire !

"Tout est si grand en religion… Ramasser une épingle par amour peut convertir une âme ! Quel mystère ! Ah ! c'est Jésus qui peut seul donner un tel prix à nos actions, aimons-le donc de toutes nos forces". (Lettre 164)
SAINTE THERESE DE L'ENFANT JESUS
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10509
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le défilé des ombres

Message par magdala le Sam 24 Juil 2010 - 11:48

Les ombres d'amitiés et d'amours parfois qui se sont défaites, au cours de l'existence...C'est un "classique" de toute vie humaine. Il ne faut pas qu'elles nous hantent trop, tout de même...
Il est bon parfois de voir redéfiler ce qui s'est brisé, et tenter de comprendre les évènements. C'est ainsi que l'on avance dans la vie. C'est ainsi que le Seigneur m'enseigne également. Cela m'apprend à pardonner, à comprendre, à sortir de mon petit ego. Parfois, c'est la rancune et l'amertume qui prévaut. Et c'est là que je comprends que je n'ai pas encore pardonné. Que j'ai encore du chemin à faire. Que je n'ai pas encore TOUT donner à Dieu.
Vous parlez de votre célibat, du regard dur que parfois vous porte les autres...Oui, c'est pas facile d'être "indépendant" , comme vous le dites. Mais c'est votre choix,non ? Est-ce un choix délibéré, construit sur un appel de Dieu ? Tout est occasion d'avancement spirituel, dans la vie...
S'il ne s'agit pas de défi compliqué dans ce monde, il n'empêche...Notre mission est d'importance sur cette terre. Et c'est en demeurant en Jésus que nous parviendrons à accomplir notre mission.

Que Dieu vous bénisse, Etienne.

Magdala.

magdala
Passant
Passant

Féminin Nombre de messages : 23
Localisation : France
Date d'inscription : 28/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le défilé des ombres

Message par etienne lorant le Ven 30 Juil 2010 - 19:45

Pour une bénédiction, c'est vraiment une très belle bénédiction ... et je peux vous assurer que Dieu, ayant accueilli avec faveur votre prière, m'a exaucé au-delà de ce que j'avais espéré...

(Magdala - quelle sonorité pour un pseudo ! On devait savoir chanter haut et beau à Magdala ! Jacques Brel avait chanté : "Hélas, j'ai appris un matin que je ne serai jamais Vasco de Gama !"
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le défilé des ombres

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum