MARTHE ET MARIE

Saint Martin

Aller en bas

Saint Martin

Message par père JEAN le Jeu 11 Nov 2010 - 8:54


Commémoration de l'armistice






Textes bibliques : Lire


Le 11 novembre 397, les chrétiens de Tours célébraient les funérailles de leur évêque. Et cette date est devenue la fête de saint Martin. En 1918, le jour du 11 novembre a été choisi pour la signature de l’armistice entre les nations qui se faisaient la guerre. Ce choix est heureux car nous n’oublions pas que Martin fut un homme de paix à travers toute l’Europe et sa charité a marqué les esprits de tous les temps.


Martin a d’abord été un soldat de l’armée Romaine. Il avait pour mission de défendre les frontières de l’empire Romain dans la garnison d’Amiens. Un jour, aux portes de la ville, il rencontre un mendiant à demi nu dans le froid et il lui donne la moitié de son manteau. La nuit suivante, le Christ lui apparaît en songe. Il est revêtu de la cape donnée au pauvre. S’adressant aux anges qui l’entourent, il leur dit : "Voyez, Martin qui n'est pas encore baptisé, m'a revêtu de son manteau." A la suite de cela, notre soldat demandera le baptême et cherchera à quitter l'armée Romaine dès que possible.


C'est ainsi que Martin est entré dans l'Eglise par la porte de la charité. C'est là un chemin toujours ouvert pour notre monde d'aujourd'hui. L'appel des plus pauvres est toujours bien présent, surtout avec l'arrivée de l'hiver. Ils sont nombreux ceux qui sont sensibles à cet appel et qui agissent pour les pauvres et surtout avec eux. Le chemin de la charité a toujours été un chemin privilégié vers Dieu. Beaucoup ne le savent pas mais ce qu'ils font pour les plus pauvres, c'est aussi à Jésus qu'ils le font. Il est présent dans tous les gestes de partage et de solidarité des hommes et femmes de bonne volonté.


Quand il quitte l'armée Romaine, Martin va se mettre à l'école de l'évêque de Poitiers, Hilaire. Il va chercher à s'instruire convenablement de la foi des chrétiens et en même temps, il se retire dans le silence et la prière, à l'écart de la ville. C'est là, à Ligugé, qu'il jette les bases du premier monastère d'Occident. Et c'est là qu'on viendra le chercher à cause de sa réputation d'homme de prière et de guérisseur pour en faire l'évêque de Tours.


Aujourd'hui, dans nos pays, les monastères manquent de vocations. Mais on y rencontre des tas de jeunes en recherche de spiritualité, de prière et surtout de sens à leur vie. Les moines sont là pour témoigner de l'absolu de Dieu. Ils montrent au monde que Dieu seul donne son sens à notre vie humaine. Avec lui, notre vie devient une marche vers ce monde nouveau que Jésus appelle "le Royaume de Dieu".


Devenu évêque malgré lui, Martin poursuit sa recherche d'intimité avec le Christ. Comme saint Paul, il pourra dire : "Pour moi, vivre c'est le Christ." Il trouve bientôt un site de grottes naturelles qui deviendra Marmoutier, "le grand monastère". C'est de là qu'il partira avec quelques frères dans les campagnes des environs. En ces années-là, la plupart des villes étaient évangélisées, mais les paysans restaient à l'écart. Ils étaient soumis au culte des idoles et à la peur des forces de la nature. Martin et ses frères vont combattre les faux dieux et jeter les bases de petites communautés qui deviendront les premières paroisses rurales.


Aujourd'hui, les idoles ont pris d'autres formes : c'est surtout l'argent roi qui génère les injustices, les violences, l'exclusion. De nombreux pays continuent à se faire la guerre et les plus pauvres en sont les premières victimes. Il reste beaucoup à faire pour la construction d'un monde plus juste et plus fraternel, un monde de paix. Cette paix doit commencer chez nous. Il s'agit de mettre un meilleur esprit, créer des relations plus justes dans nos familles, nos villages, dans nos relations de tous les jours, c’est notre mission, notre responsabilité.


Sauver la paix est un labeur de tous les instants. Quelques paroles suffisent pour saccager les situations de paix. Tout l’évangile nous dit que nous sommes appelés à vivre ensemble comme des frères, à faire le premier pas vers les autres chaque fois que c’est nécessaire. C’est à l’amour que nous aurons eu les uns pour les autres que nous serons reconnus comme disciples du Christ.


En ce jour, nous nous tournons vers toi, Seigneur. Nous te confions notre monde qui continue à souffrir des guerres, du terrorisme et des violences de toutes sortes. Que le témoignage de "saint Martin du partage" vienne éclairer nos chemins.


D'après diverses sources




avatar
père JEAN
Membre actif
Membre actif

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 73
Localisation : Rodez
Date d'inscription : 05/06/2010

http://www.puiseralasource.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum