MARTHE ET MARIE

Marie, corédemptrice ?

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Marie, corédemptrice ?

Message par Cécile le Jeu 21 Juin 2007 - 19:01

Rome: Le pape ne promulguera pas de nouveau dogme sur la Vierge Marie

Le Vatican dément des rumeurs

Rome, 21 juin 2007 (Apic) Le pape ne promulguera pas de nouveau dogme sur la Vierge Marie. Le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, a démenti jeudi l’information.


Selon certaines rumeurs, Benoît XVI souhaiterait prochainement lancer une consultation en vue de proclamer le dogme de "Marie co-rédemptrice de l’humanité". Intervenant dans la soirée du 21 juin 2007, le Père Lombardi a ainsi réagi à l’annonce faite un peu plus tôt par le nouveau site Internet catholique italien "Petrus".

Le site Internet italien www.papanews.it a affirmé que Benoît XVI pourrait entrer dans l’histoire en proclamant le premier dogme de l’Eglise au 21e siècle. Selon ce site, le pape aurait envisagé d’envoyer une lettre aux évêques du monde entier, dès la fin de l’été prochain, pour recueillir leur avis. La proclamation du dernier dogme de l’Eglise catholique, celui de l’Assomption de la Vierge Marie, remonte à 1950, sous Pie XII (1939-1958).

Interrogé par la presse, le père Federico Lombardi a estimé que cette information était “sans fondement“. Un autre démenti a été fourni par le père Stefano De Fiores, un Italien spécialiste de mariologie.

Parmi tous les titres que la tradition chrétienne a attribués à la mère de Jésus, celui de "co-rédemptrice", né au 15e siècle, a connu ses heures de gloire dans la première moitié du 20e siècle. En 1943, Pie XII déclara Marie "co-rédemptrice" avec le Christ. Il reconnaissait alors que la Vierge participe à l’expiation des péchés des hommes avec son fils. Mais ce titre fut délibérément abandonné par le Concile Vatican II (1962-1965) qui le jugeait “équivoque“. Aujourd’hui, certains milieux catholiques conservateurs militent pour le retour de ce titre, avec celui de Marie "avocate et médiatrice".

Au milieu des années 1990, à la demande de Jean Paul II (1978-2005) et de la Congrégation pour la doctrine de la foi alors présidée par le cardinal Joseph Ratzinger, l’Académie pontificale mariale internationale s’était aussi penchée sur la question. Selon certains experts favorables à la proclamation d’un nouveau dogme, la Vierge Marie, qualifiée de "nouvelle Eve", a collaboré au salut de l’humanité. Ils rappellent que la Vierge était présente au moment de la crucifixion du Christ et soulignent que le salut de l’humanité n’aurait pas été possible sans elle. Mais l’Académie pontificale mariale a estimé, au terme de ses travaux, que ce sujet était “bien loin de faire l’unanimité théologique essentielle qui, pour ce qui est des questions doctrinales, reste la condition indispensable d’une définition dogmatique“.

Le dogme?

Un dogme est une vérité de foi contenue dans la Révélation et proposée par le magistère extraordinaire de l’Eglise à l’adhésion des catholiques. Outre les dogmes proclamés avant le schisme de 1054, 3 dogmes sont purement attachés à l’Eglise catholique romaine: L’Immaculée conception de Marie, proclamé par Pie IX (1846-1878) en 1854; l’infaillibilité pontificale, proclamé par Pie IX en à la fin du Concile Vatican I et l’Assomption de la Vierge Marie, proclamé en 1950 par Pie XII.

Les deux dogmes mariaux - l’Immaculée conception et l’Assomption - sont sources de difficultés dans les rapports œcuméniques avec les Eglises issues de la Réforme. Quant au dogme de l’infaillibilité pontificale, il pose essentiellement problème dans les rapports avec les Eglises orthodoxes.

Au tout début de son sacerdoce, à la fin des années 1950, le père Joseph Ratzinger, futur pape, a enseigné la dogmatique et l’histoire des dogmes dans différentes universités, à Bonn, Münster, Tübingen et Ratisbonne. (apic/imedia/ami/pr)


21.06.2007 - Apic
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Cécile le Jeu 21 Juin 2007 - 19:05

La Vierge Marie est, à mon avis, médiatrice, mais pas co-rédemptrice...

Je crois que cette discussion a été soulevée sur DA, il y a qq mois.

Qu'en pensez-vous ?
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Joss le Jeu 21 Juin 2007 - 19:08

Cécile a écrit:La Vierge Marie est, à mon avis, médiatrice, mais pas co-rédemptrice...

Je crois que cette discussion a été soulevée sur DA, il y a qq mois.

Qu'en pensez-vous ?

Oui mais ça reste un sujet en cours intéressant !

P.S. : pour ce dogme (si dogme il y a), ce ne semble pas du tout le bon moment....
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10510
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Fée Violine le Jeu 21 Juin 2007 - 19:52

je pense comme toi, Cécile.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Jean-Yves TARRADE le Lun 2 Juil 2007 - 22:24

Cécile a écrit:La Vierge Marie est, à mon avis, médiatrice, mais pas co-rédemptrice...

Je crois que cette discussion a été soulevée sur DA, il y a qq mois.

Qu'en pensez-vous ?

Bonjour,

Les appartions d'Amsterdam où Marie demande que ce dogme soit proclamé sont reconnues par l'Eglise.
avatar
Jean-Yves TARRADE
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 60
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 02/07/2007

http://www.gospa.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Joss le Mar 3 Juil 2007 - 7:09

J'ai su par un vieux prêtre de mon diocèse, directeur réputé d'ames privilégiées, que Jen-Paul II, environ 1 ou 2 ans avant sa mort, avait hésité à proclamer le dogme.

C'est sur que cela n'est pas le moment du tout et que cela provoquerait inévitablement un shisme
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10510
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 7:40

Joss a écrit:J'ai su par un vieux prêtre de mon diocèse, directeur réputé d'ames privilégiées, que Jen-Paul II, environ 1 ou 2 ans avant sa mort, avait hésité à proclamer le dogme.

C'est sur que cela n'est pas le moment du tout et que cela provoquerait inévitablement un shisme

Je pense qu'il est temps de cesser de proclamer de dogmes et de considérer utilement la réunification de l'Église. Ce n'est pas en insistant sur nos différends que nous serons fidèles à notre Seigneur(Jn.17, Php.3/15-16.)

15 Que ce soient là nos sentiments, à nous tous qui sommes arrivés à l'âge
d'homme; et si, sur quelque point, vous avez des pensées différentes, Dieu
vous éclairera aussi là-dessus.
16 Seulement, du point où nous sommes arrivés, marchons comme nous l'avons
déjà fait jusqu'ici.
(Php.3/15-16)

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par lucie le Mar 3 Juil 2007 - 7:59

Marie est ma mère
Jésus est mon Sauveur.

C'est Jésus qui s'offre pour nous. pas Marie. Elle intercède pour nous, il est notre rédempteur. Il est mort pour nous sauver. C'est lui qui nous rachète, nous recrée.

Quant aux dogmes... Franchement, je ne suis pas pour mettre la foi en dogmes. Un dogme doit exister lorqu'il y a un réel besoin pour l'Eglise, pour lutter contre une hérésie, pour affirmer une vérité indispensable à la foi et au salut des hommes.

Pour le reste, à quoi ça peut bien servir ? Mis à part à diviser ?

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Cécile le Mar 3 Juil 2007 - 11:21

Même en admettant que les apparitions d'Amsterdam aient été reconnues par l'Eglise (j'aimerais en avoir la preuve...), imaginer Marie réclamant un titre me paraît aberrant... Elle aurait attendu 2000 ans pour manifester un tel orgueil ?

Il ne faut pas oublier, que les propos tenus par Marie dans ses apparitions n'ont jamais été que des rappels, des exortations à la prière, à la pénitence, à une plus grande fidélité à Dieu. Et là, tout à coup, elle voudrait un titre supplémentaire ? ça ne tient pas debout !
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 11:25

Cécile a écrit:Même en admettant que les apparitions d'Amsterdam aient été reconnues par l'Eglise (j'aimerais en avoir la preuve...), imaginer Marie réclamant un titre me paraît aberrant... Elle aurait attendu 2000 ans pour manifester un tel orgueil ?

Il ne faut pas oublier, que les propos tenus par Marie dans ses apparitions n'ont jamais été que des rappels, des exortations à la prière, à la pénitence, à une plus grande fidélité à Dieu. Et là, tout à coup, elle voudrait un titre supplémentaire ? ça ne tient pas debout !

Mère de Dieu ne lui suffit plus?...

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Jean-Yves TARRADE le Mar 3 Juil 2007 - 12:19

Apparemment non !

http://www.de-vrouwe.net/french/index.html

LA RECONNAISSANCE DE L’AUTHENTICITÉ


Le 31 mai 2002, Mgr Jozef Marianus Punt, évêque de Haarlem-Amsterdam reconnaissait l’authenticité des apparitions de la Dame de tous les Peuples :
« Quand je relis tous ces avis, témoignages et événements et que je les considère dans la prière et la réflexion théologique, je suis amené à établir que les apparitions d’Amsterdam relèvent d’une origine surnaturelle… La dévotion à la Dame de tous les Peuples peut – j’en suis intimement convaincu – nous aider à trouver le véritable chemin dans le drame qu’est notre temps, le chemin qui conduit à une nouvelle et singulière venue de l’Esprit Saint, Lui qui est le seul à pouvoir guérir les grandes plaies de notre temps. »
avatar
Jean-Yves TARRADE
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 60
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 02/07/2007

http://www.gospa.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 12:23

Jean-Yves TARRADE a écrit:Apparemment non !

http://www.de-vrouwe.net/french/index.html

LA RECONNAISSANCE DE L’AUTHENTICITÉ


Le 31 mai 2002, Mgr Jozef Marianus Punt, évêque de Haarlem-Amsterdam reconnaissait l’authenticité des apparitions de la Dame de tous les Peuples :
« Quand je relis tous ces avis, témoignages et événements et que je les considère dans la prière et la réflexion théologique, je suis amené à établir que les apparitions d’Amsterdam relèvent d’une origine surnaturelle… La dévotion à la Dame de tous les Peuples peut – j’en suis intimement convaincu – nous aider à trouver le véritable chemin dans le drame qu’est notre temps, le chemin qui conduit à une nouvelle et singulière venue de l’Esprit Saint, Lui qui est le seul à pouvoir guérir les grandes plaies de notre temps. »

Elle veut quoi:être Dieu ? IIThess.2...Rolling Eyes

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Jean-Yves TARRADE le Mar 3 Juil 2007 - 12:27

VERS UN CINQUIEME DOGME MARIAL ?

Point de vue de Mgr Arthur B. Calkins.

Mgr Calkins est titulaire d’une licence en théologie avec spécialisation en mariologie de l’International Marian Research Institute de Dayton et d’un doctorat dans le même domaine de la Faculté Pontificale de Théologie « Saint Bonaventure » de Rome (le « Seraphicum »). Auteur de diverses publications en mariologie et spiritualité, il est membre de l’Académie Mariale Pontificale Internationale et de l’Académie Théologique Pontificale Romaine. Il est également représentant de la Commission Pontificale « Eccelsia Dei ». Interview réalisée en 2002 par l’agence catholique de presse « KATH.NET ».

***

KATH.NET : Le principal argument de ceux qui se prononcent contre l'opportunité d'une définition dogmatique de Marie comme Corédemptrice est que nos frères séparés devraient être consultés au sujet d'une telle définition et qu'un certain type de consensus devrait être atteint avec eux avant qu'une définition ne devienne possible. Qu'en pensez-vous ?
Mgr Calkins : Mon premier commentaire est qu'un œcuménisme catholique authentique ne devrait jamais être considéré comme une simple affaire de consensus ou compromis même si c'est parfois l'impression que cela donne aujourd'hui. Si nous, catholiques, devons avoir un authentique amour chrétien envers nos frères séparés et respecter leurs points de vue, nous ne devons pas avoir moins d'amour et de respect pour La " foi catholique qui nous vient des apôtres ". C'est pourquoi je ne crois pas que nous devions permettre à nos frères séparés ou au "politiquement correct" de dicter la doctrine catholique ou de décider quand il est opportun de la proclamer.

KATH.NET : Mais est-ce qu'il ne paraît pas inutile, voire contre productif de promouvoir une définition de Marie comme Corédemptrice alors que la question soulève des objections à l'intérieur et à l'extérieur de l'Église et que tant d'autres sujets semblent beaucoup plus importants ?
Mgr Calkins : Si le rôle corédempteur de Marie soulève des objections à l'intérieur de l'Église, je crois que c'est parce qu'il y a souvent eu une tendance inconsciente de la part des catholiques ces derniers temps à accepter le dogme luthérien fondamental du " Christ seul " sans reconnaître que la doctrine catholique a toujours maintenu la centralité et primauté absolues du Christ tout en ne niant pas la nécessité de la colla-boration de l'homme dans l'œuvre du salut. De plus, l'enseigne-ment catholique à partir des Pères apostoliques a clairement soutenu que personne n'a autant pleinement collaboré à l'œuvre de salut que Marie, la " Nouvelle Ève ".C'est là une " vérité salvatrice " qui en dit long du rôle de Marie dans l'économie du salut et dans nos vies. C'est une vérité qui explicite, à notre sujet, la valeur salvi-fique de la souffrance. Si d'autres sujets paraissent plus importants que ceux-ci, je crains que ce soit en réalité parce que nous avons perdu nos fondements philosophiques et théologiques et nous ne gardons pour seul repère que le pragmatisme "politique".
KATH.NET : Certains disent que le titre de Corédemptrice n'a plus été employé depuis Pie XII, et que les papes ne le mentionnent plus afin précisément de ne pas créer des malentendus avec les protestants ". Que répondez-vous à cela ?

Mgr Calkins : La première mouture du document qui allait finalement devenir le chapitre 8 de Lumen Gentium reconnaissait explicitement la légitimité du terme de Corédemptrice appliqué à Notre Dame, mais la formulation ne fut pas retenu pour ne pas causer des problèmes excessifs avec nos frères et sœurs protestants. Je crois que nous sommes libres de discuter la sagesse d'une telle approche. Le fait est que le chapitre 8 de Lumen Gentium accorde plus d'attention à la collaboration tout à fait unique de Marie dans l'œuvre de notre salut que tous les autres conciles œcuméniques réunis, même si le mot " Corédemptrice " n'a pas été employé !
Mais une clarification ultérieure s'impose aussi : le pape Jean-Paul II a parlé de Notre Dame en tant que Corédemptrice ou de son rôle corédempteur au moins six fois. Notamment lors de son l'homélie à Guayaquil, en Équateur, le 31 janvier 1985. Bien que certains mariologues qualifient tous ces emplois de " marginaux et dépourvus de poids doctrinal ", je me permets de ne pas partager leur point de vue et je trouve leur jugement étrangement en désaccord avec la déclaration de Lumen Gentium 25 sur le magistère ordinaire du pape.
KATH.NET : Pourquoi appuyez-vous une définition de Marie en tant que Corédemptrice ?

Mgr Calkins : J'appuie une telle définition parce qu'il s'agit, je le redis, d'une " vérité salvatrice" que l'Église de notre temps a particu-lièrement besoin d'entendre et d'assimiler. Ce n'est pas une vérité " nouvelle ", mais une vérité que l'Esprit Saint a mise en lumière avec toujours plus de précision au cours du dernier millénaire jusqu'aux allocutions du pape Jean Paul II (Cf. les audiences générales du 25 octobre 1995 et du 9 avril 1997).De toute évidence, ce fut un objet d'attention pour le Concile Vatican II et, comme c'est le cas pour tant d'autres thèmes conciliaires, nous commençons à peine à saisir la richesse de ce qui a été dit, en particulier grâce à l'enseignement du pape Jean-Paul II. Bien sûr, le terrain doit être préparé pour une telle définition et, au cours des dernières années, d'excellentes études ont été consacrées à ce sujet, notamment en anglais et en italien. Le professeur Mark Miravalle a déjà publié quatre volumes d'études, les Frères Franciscains de l'Immaculée à Frigento, de nombreuses monographies et les Frères Américains de l'Immaculée, deux volumes d'études spécialisées. Des études sur la collaboration de Marie à l'œuvre de la rédemption ont aussi commencé à paraître en d'autres lieux comme la faculté de théologie de Lugano en Suisse.

KATH.NET : Quels seraient, selon vous, les avantages d'une telle définition?

Mgr Calkins : S'il est vrai que Dieu a attribué à Marie un rôle unique dans l'œuvre de notre rédemption, il nous faut le reconnaître, le célébrer et en recueillir les bienfaits. Les quatre premiers dogmes marials (maternité divine, virginité perpétuelle, Immaculée Conception, Assomption) ont à faire avec la personne de Marie et se sont déployés d'une manière providentielle. Maintenant, je crois qu'il est temps de mettre en lumière son rôle de principal collaborateur humain à l'œuvre de notre rédemption, son rôle de Médiatrice dont la médiation unique découle totalement de celle du Christ (cf. Lumen Gentium 60), son rôle d'Avocate (après le Christ et l'Esprit Saint) qui ne cesse jamais d'intercéder pour ses enfants jusqu'à ce que le dernier d'entre eux soit conduit dans la patrie céleste (cf. Lumen Gentium 62). Plus nous prenons conscience de son rôle, plus nous pouvons en être enrichis. Je crois que les avantages, ne serait-ce que par rapport à la clarification de la doctrine catholique, seraient incalculables.

http://campus.udayton.edu/mary//Q12.htm
avatar
Jean-Yves TARRADE
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 60
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 02/07/2007

http://www.gospa.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par lucie le Mar 3 Juil 2007 - 12:38

je ne vois toujours pas la nécessité d'un dogme...

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 12:39

Mère de Dieu est plus que suffisant. Le reste ne sert qu'à diviser encore plus la chrétienté!

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Cécile le Mar 3 Juil 2007 - 12:42

Monseigneur Punt est certainement très respectable, mais il n'est pas l'Eglise...

D'autres prêtres ou évêques ont reconnu des faits... qui se sont révélés inexacts par la suite. Bien sûr, je ne doute pas de sa bonne foi, mais en ce domaine, je suis un peu comme Saint Thomas (que nous fêtons aujourd'hui!)
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 12:55

Cécile a écrit:Monseigneur Punt est certainement très respectable, mais il n'est pas l'Eglise...

Évidemment!...

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Jean-Yves TARRADE le Mar 3 Juil 2007 - 13:00

LE DOGME
MARIE CORÉDEMPTRICE, MÉDIATRICE ET AVOCATE


C’est par des voies tout à fait pacifiques que la prière et l’image de la Dame et Mère de tous les Peuples préparent les peuples au triple et dernier dogme marial que la Sainte Vierge demande à Amsterdam, celui de Marie Corédemptrice, Médiatrice et Avocate. La Mère de tous les peuples promet que ce dogme portera au monde la vraie Paix.


POURQUOI UN DOGME NOUVEAU ?

La dévotion à la Dame de tous les Peuples ne se limite pas à la diffusion d’un nouveau titre marial ni d’une nouvelle prière mais elle vise aussi la construction d’une église internationale à Amsterdam et la proclamation d’un dogme qui définisse le rôle de la Vierge Marie dans le Plan du Salut, sa position de Corédemptice, Médiatrice et Avocate.
Le terme de Corédemptrice ne fait nullement ombrage à la médiation unique et universelle du Christ. Bien au contraire, il la désigne et la renforce. Il a son origine dans les temps les plus anciens de l’Eglise. Déjà, les Pères de l’Eglise en définissent le contenu dans leurs écrits. Il apparaît sous la plume de nombreux Papes et saints. De nos jours, Edith Stein, Maximilien Kolbe, Père Pio, Mère Teresa et Soeur Lucie de Fatima l’ont soutenu avec force. Jean-Paul II lui-même l’a employé en plusieurs occasions. C’est en 1943 qu’on a mis pour la première fois le titre de Corédemptrice au centre de la pensée mariale et qu’on en a approfondi le sens. Or, les promoteurs en furent, ce qui ne manque pas d’intérêt, les évêques de Hollande, lorsque pendant la guerre, ils placèrent le peuple des Pays-Bas sous la protection de la Vierge Marie. Ils insistèrent en cette occasion, sur le fait que seul, le Christ est Médiateur entre Dieu et l’homme (cf. 1 Tm 2,5). Tout ce que donne Marie, vient de Lui. Elle est Médiatrice et trésorière des grâces de son Fils. Elle est Avocate auprès de son Fils. Mais elle est aussi Corédemptrice par le fait qu’elle a rendu possible l’œuvre de la Rédemption et en a partagé la charge (cf. Lc 1,38).
« La mission de Marie, d’après Jean-Paul II, vient du Dieu trinitaire Lui-même qui a voulu commencer et accomplir les grands mystères de l’histoire du salut avec la collaboration consciente et pleine de foi de son humble servante de Nazareth » (Extrait de l’allocution que le pape Jean-Paul II a tenue à Rome le 13 octobre 2000, lors du Colloque international de Mariologie). C’est ainsi que Marie est Icône de l’Eglise.
Un aspect particulier et actuel de la Rédemption est ainsi mis en lumière ; c’est la participation de l’homme à la Rédemption, la réponse que nous lui donnons.
Mgr J. M. Punt, évêque de Haarlem, l’exprime en ces termes : « En fait, tout homme est appelé à coopérer à la Rédemption opérée par le Christ et, comme saint Paul l’écrit, à compléter ce qui manque aux souffrances du Christ dans sa chair. L’ensemble des prières, des souffrances et des actions de l’homme peuvent avoir une valeur salvifique dans la mesure où on les unit au Christ par la foi et l’exemple de sa vie (cf. Le pape Jean-Paul II, Salvifici Doloris, No 25). La Vierge Marie occupe en ce sens, une position unique : De par sa Maternité Divine, elle est de façon suréminente, unie à Lui, de Sa naissance à Sa mort. De par son Immaculée Conception, elle est en possession des perfections et de la liberté originelles, telles que de toute éternité, Dieu a voulu en revêtir l’homme. C’est pourquoi, elle a pu au nom de toute l’humanité, donner une réponse libre et totale à l’Amour et à la Rédemption de Dieu. Etant de même "l’associée du Sauveur ", elle fut destinée à parcourir avec le Christ, tout le chemin qu’Il suivait, jusqu’à la Croix (cf. Jn 19, 26-27).


Leurs Cœurs s’épanchaient l’un dans l’autre dans une même douleur. Le sacrifice de l’un était inséparable du sacrifice de l’autre, de leur temps comme du nôtre (cf. Jn Lumen Gentium 58). C’est pourquoi, le magistère de l’Eglise nous dit qu’elle fut élevée au ciel avec son corps et son âme, qu’elle aussi a été glorifiée. Cette union intime et cette souffrance corédemptrice est à la base de sa mission universelle de Médiatrice et de Mère. »
Les quatre premiers dogmes marials étaient orientés sur la vie et la montée au ciel de la Vierge Marie. Le cinquième dogme à présent, prévoit de définir sa mission universelle dans le Plan de Dieu. « En effet, élevée au ciel, - comme le précisent les textes conciliaires - elle n’a pas déposé cette fonction salvifique, mais elle continue, par son instante intercession, à nous obtenir des grâces en vue de notre salut éternel » (cf. Lumen Gentium 62).
La corédemption et la médiation de Marie n’est pas le produit de la pensée humaine. C’est le Dessein de Dieu, le désir profond du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. En en proclamant solennellement le dogme, l’Eglise exprime sa libre adhésion à la Rédemption et glorifie Dieu par l’acceptation de Son Plan de salut.
Si cette proclamation se fait, nous donnerons à la Vierge Marie la possibilité de déployer pleinement la force inhérente à son titre et à sa maternité universelle en donnant aux hommes et au monde "la Grâce, la Rédemption et la Paix". Telle est la voie qui conduit à un nouveau "miracle de Cana" (cf. Jn 2,5), où la Vierge Marie touche le coeur de Son Fils et obtient en notre époque tragique, une venue toute particulière de l’Esprit-Saint. Telle est la porte qui s’ouvre sur une nouvelle évangélisation et un véritable oecuménisme en ce troisième millénaire.

http://www.de-vrouwe.net/french/le_dogme.htm


Dernière édition par le Mar 3 Juil 2007 - 13:02, édité 1 fois
avatar
Jean-Yves TARRADE
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 60
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 02/07/2007

http://www.gospa.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 13:02

Jean-Yves TARRADE a écrit:
LE DOGME
MARIE CORÉDEMPTRICE, MÉDIATRICE ET AVOCATE


C’est par des voies tout à fait pacifiques que la prière et l’image de la Dame et Mère de tous les Peuples préparent les peuples au triple et dernier dogme marial que la Sainte Vierge demande à Amsterdam, celui de Marie Corédemptrice, Médiatrice et Avocate. La Mère de tous les peuples promet que ce dogme portera au monde la vraie Paix.


POURQUOI UN DOGME NOUVEAU ?

La dévotion à la Dame de tous les Peuples ne se limite pas à la diffusion d’un nouveau titre marial ni d’une nouvelle prière mais elle vise aussi la construction d’une église internationale à Amsterdam et la proclamation d’un dogme qui définisse le rôle de la Vierge Marie dans le Plan du Salut, sa position de Corédemptice, Médiatrice et Avocate.
Le terme de Corédemptrice ne fait nullement ombrage à la médiation unique et universelle du Christ. Bien au contraire, il la désigne et la renforce. Il a son origine dans les temps les plus anciens de l’Eglise. Déjà, les Pères de l’Eglise en définissent le contenu dans leurs écrits. Il apparaît sous la plume de nombreux Papes et saints. De nos jours, Edith Stein, Maximilien Kolbe, Père Pio, Mère Teresa et Soeur Lucie de Fatima l’ont soutenu avec force. Jean-Paul II lui-même l’a employé en plusieurs occasions. C’est en 1943 qu’on a mis pour la première fois le titre de Corédemptrice au centre de la pensée mariale et qu’on en a approfondi le sens. Or, les promoteurs en furent, ce qui ne manque pas d’intérêt, les évêques de Hollande, lorsque pendant la guerre, ils placèrent le peuple des Pays-Bas sous la protection de la Vierge Marie. Ils insistèrent en cette occasion, sur le fait que seul, le Christ est Médiateur entre Dieu et l’homme (cf. 1 Tm 2,5). Tout ce que donne Marie, vient de Lui. Elle est Médiatrice et trésorière des grâces de son Fils. Elle est Avocate auprès de son Fils. Mais elle est aussi Corédemptrice par le fait qu’elle a rendu possible l’œuvre de la Rédemption et en a partagé la charge (cf. Lc 1,38).
« La mission de Marie, d’après Jean-Paul II, vient du Dieu trinitaire Lui-même qui a voulu commencer et accomplir les grands mystères de l’histoire du salut avec la collaboration consciente et pleine de foi de son humble servante de Nazareth » (Extrait de l’allocution que le pape Jean-Paul II a tenue à Rome le 13 octobre 2000, lors du Colloque international de Mariologie). C’est ainsi que Marie est Icône de l’Eglise.
Un aspect particulier et actuel de la Rédemption est ainsi mis en lumière ; c’est la participation de l’homme à la Rédemption, la réponse que nous lui donnons.
Mgr J. M. Punt, évêque de Haarlem, l’exprime en ces termes : « En fait, tout homme est appelé à coopérer à la Rédemption opérée par le Christ et, comme saint Paul l’écrit, à compléter ce qui manque aux souffrances du Christ dans sa chair. L’ensemble des prières, des souffrances et des actions de l’homme peuvent avoir une valeur salvifique dans la mesure où on les unit au Christ par la foi et l’exemple de sa vie (cf. Le pape Jean-Paul II, Salvifici Doloris, No 25). La Vierge Marie occupe en ce sens, une position unique : De par sa Maternité Divine, elle est de façon suréminente, unie à Lui, de Sa naissance à Sa mort. De par son Immaculée Conception, elle est en possession des perfections et de la liberté originelles, telles que de toute éternité, Dieu a voulu en revêtir l’homme. C’est pourquoi, elle a pu au nom de toute l’humanité, donner une réponse libre et totale à l’Amour et à la Rédemption de Dieu. Etant de même "l’associée du Sauveur ", elle fut destinée à parcourir avec le Christ, tout le chemin qu’Il suivait, jusqu’à la Croix (cf. Jn 19, 26-27).


Leurs Cœurs s’épanchaient l’un dans l’autre dans une même douleur. Le sacrifice de l’un était inséparable du sacrifice de l’autre, de leur temps comme du nôtre (cf. Jn Lumen Gentium 58). C’est pourquoi, le magistère de l’Eglise nous dit qu’elle fut élevée au ciel avec son corps et son âme, qu’elle aussi a été glorifiée. Cette union intime et cette souffrance corédemptrice est à la base de sa mission universelle de Médiatrice et de Mère. »
Les quatre premiers dogmes marials étaient orientés sur la vie et la montée au ciel de la Vierge Marie. Le cinquième dogme à présent, prévoit de définir sa mission universelle dans le Plan de Dieu. « En effet, élevée au ciel, - comme le précisent les textes conciliaires - elle n’a pas déposé cette fonction salvifique, mais elle continue, par son instante intercession, à nous obtenir des grâces en vue de notre salut éternel » (cf. Lumen Gentium 62).
La corédemption et la médiation de Marie n’est pas le produit de la pensée humaine. C’est le Dessein de Dieu, le désir profond du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. En en proclamant solennellement le dogme, l’Eglise exprime sa libre adhésion à la Rédemption et glorifie Dieu par l’acceptation de Son Plan de salut.
Si cette proclamation se fait, nous donnerons à la Vierge Marie la possibilité de déployer pleinement la force inhérente à son titre et à sa maternité universelle en donnant aux hommes et au monde "la Grâce, la Rédemption et la Paix". Telle est la voie qui conduit à un nouveau "miracle de Cana" (cf. Jn 2,5), où la Vierge Marie touche le coeur de Son Fils et obtient en notre époque tragique, une venue toute particulière de l’Esprit-Saint. Telle est la porte qui s’ouvre sur une nouvelle évangélisation et un véritable oecuménisme en ce troisième millénaire.

[url=http://www.de-vrouwe.net/french/index.html
http://www.de-vrouwe.net/french/index.html[/quote[/url]]

Vous rêvez?

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Joss le Mar 3 Juil 2007 - 13:02

La meilleure explication de cette notion de co-rédemption, je l'ai trouvée dans le texte qui suit.......

Je le cherche, j'en fais un copié/collé, et vous me direz ce que vous en pensez. A tout de suite.....
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10510
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par lucie le Mar 3 Juil 2007 - 13:03

Si cette proclamation se fait, nous donnerons à la Vierge Marie la possibilité de déployer pleinement la force inhérente à son titre et à sa maternité universelle en donnant aux hommes et au monde "la Grâce, la Rédemption et la Paix".



Gloups
gene


Dernière édition par le Mar 3 Juil 2007 - 13:06, édité 2 fois

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par lucie le Mar 3 Juil 2007 - 13:05

Et je ne ocmprends toujours pas pourquoi un dogme...

Que le titre ait déjà été utilisé, OK. Et alors ? il n'est pas interdit de l'utiliser, il n'est pas interdit de ne pas l'utiliser.

Le seul intérêt d'un dogme est d'interdire toute discussion...
Y en a-t-il un autre sur le sujet ?

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 13:05

lucie a écrit:
Si cette proclamation se fait, nous donnerons à la Vierge Marie la possibilité de déployer pleinement la force inhérente à son titre et à sa maternité universelle en donnant aux hommes et au monde "la Grâce, la Rédemption et la Paix".



Gloups

Pour mon humble part, J-C me suffit amplement(Col.2/8-10)!


Dernière édition par le Mar 3 Juil 2007 - 13:05, édité 1 fois

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Jean-Yves TARRADE le Mar 3 Juil 2007 - 13:05

saint Zibou a écrit:
Telle est la porte qui s’ouvre sur une nouvelle évangélisation et un véritable oecuménisme en ce troisième millénaire.

Vous rêvez?

On peut toujours rêver !

T'as pas tout lu !
avatar
Jean-Yves TARRADE
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 60
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 02/07/2007

http://www.gospa.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par saint Zibou le Mar 3 Juil 2007 - 13:06

Jean-Yves TARRADE a écrit:
saint Zibou a écrit:
Telle est la porte qui s’ouvre sur une nouvelle évangélisation et un véritable oecuménisme en ce troisième millénaire.

Vous rêvez?

On peut toujours rêver !

T'as pas tout lu !

J'ai pas de temps à perdre...

saint Zibou
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 500
Date d'inscription : 01/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie, corédemptrice ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum