MARTHE ET MARIE

25ème dimanche

Aller en bas

25ème dimanche

Message par père JEAN le Dim 18 Sep 2011 - 7:26


Dieu appelle à toutes les heures


Textes bibliques :
Lire ici

Voilà un évangile qui pose question : Des ouvriers qui n'ont travaillé qu'une heure qui sont payés comme ceux qui ont supporté le poids du jour et de la chaleur… Dans toute entreprise, chacun est payé en fonction de son travail et du nombre d'heures. Aucun ouvrier, aucun syndicat n'accepterait qu'il en soit autrement. C'est une question de justice sociale. Ceux qui réagissent pour dire leur désaccord ont entièrement raison.

Mais si nous lisons cet évangile en ne pensant qu'au salaire reversé, on se trompe. En effet, ce n'est pas sur ce terrain que Jésus se situe. Son vrai message est ailleurs. Il nous présente un Dieu qui ne demande qu'à nous combler tous de son amour. Il ne se contente pas de donner à chacun la part qui lui revient. Il veut nous donner tout. Cet évangile insiste sur la bonté du Maître. Il ne saurait se contenter d'une équité strictement humaine. La justice de Dieu est bonté et miséricorde. Il veut que tous les hommes soient sauvés. Le salaire qu'il veut donner à tous c'est la Vie Éternelle.

Cet évangile est une réponse à des gens qui n'ont rien compris au vrai Dieu. Nous avons tout d'abord les pharisiens et les chefs religieux qui pensaient être plus méritants que les autres. Ils sont souvent en conflit avec Jésus ; ils ne comprennent pas son attitude d'accueil envers les publicains et les pécheurs. D'autre part, quand saint Matthieu écrit son évangile, il s'adresse à des chrétiens d'origine juive. Depuis bien longtemps, ces derniers se sont efforcés de rester fidèles à la loi de Moïse. La tentation est grande de penser qu'aux yeux de Dieu, ils sont supérieurs aux nouveaux convertis. Matthieu s'adresse aux convertis de la première heure : il leur demande de ne pas être jaloux du bon accueil fait aux païens qui se sont convertis plus tard.

Que retenir de cet Évangile pour nous aujourd'hui ? Tout d'abord que Dieu est amour. Nous avons l'habitude de le dire et de le chanter ; mais nous n'en tirons pas toujours les conséquences. Nous nous représentons un Dieu à notre image. Nous oublions que ses pensées ne sont pas nos pensées. Il nous aime tous gratuitement et sans mérite de notre part. C'est vrai pour ceux de la 11ème heure et pour ceux de la première. Son amour pour chacun n'est pas moins grand quand il est partagé entre tous. La grande passion de Dieu c'est de donner son amour à tous, y compris ceux de la dernière heure et de la dernière minute.

Notre Dieu est comme ce maître qui appelle des ouvriers pour sa vigne. Dans le monde de la Bible, la vigne est un symbole très fort. Elle représente le peuple d'Israël puis le Royaume de Dieu. Quand Dieu appelle des ouvriers pour travailler à sa vigne c'est pour les inviter à construire un monde plus juste et plus fraternel ; c'est surtout pour témoigner de la bonne nouvelle de l'évangile. C'est cet appel qu'il adresse aux siens avant de disparaître à leur regard le jour de l'Ascension : "Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit".

A la suite des apôtres, nous sommes tous appelés à témoigner de la bonne nouvelle de l'Evangile. Beaucoup ont la chance d'être les ouvriers de la première heure. Heureux sont-ils car leur vie est remplie de la présence et de l'amour de Dieu. Mais il y a les autres, ceux qui ont été embauchés bien plus tard, avec autant de confiance et d'amour. Le Seigneur compte sur nous pour que nous leur donnions toute leur place. Pensons aux catéchumènes qui se préparent au baptême, aux "recommençant" qui retrouvent la foi, aux pratiquants occasionnels et à tous les chercheurs de Dieu. Eux aussi sont appelés au même titre que les autres en vue de la mission.

Nous devons accueillir cet évangile comme une bonne nouvelle. Nous sommes appelés par Dieu à vivre en frères, tous à la même table de famille. Avec lui, il n'y a pas de premier ni de dernier. La récompense promise aux uns et aux autres, c'est Dieu lui-même, c'est son amour infini qui dépasse tout ce que nous pouvons imaginer. Le salaire qui n est promis, c'est d'être avec Jésus dans son Royaume. C'est dans cette logique d'accueil et d'amour que nous sommes invités à entrer à tous les âges de la vie.

En nous rassemblant à l'église, nous sommes venus puiser à la source de l'amour qui est en Dieu. Nous nous nourrissons de sa Parole et du Pain de vie. Nous prenons le temps de revisiter notre foi et surtout notre manière de la vivre. Nous prenons conscience de tous les encombrements qui nous empêchent d'être fidèles à la mission : les habitudes, les certitudes, les jugements implacables… Si nous voulons vivre vraiment, il nous faut dégager les fenêtres pour que la lumière de l'évangile y pénètre, il nous faut ouvrir notre cœur à ce Dieu qui ne demande qu'à nous remplir de son amour.

Seigneur, nous te rendons grâce pour le travail de tant d'hommes et de femmes qui étaient des chômeurs dans le domaine du service. Grâce à ton Esprit Saint, ils sont devenus des artisans de paix et des bâtisseurs d'amour. Nous t'en prions, sois notre guide dans cette aventure de la foi. Amen

Voir aussi http://dimancheprochain.org où vous pouvez vous enregistrer pour recevoir les prochaines homélies par mail


avatar
père JEAN
Membre actif
Membre actif

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 73
Localisation : Rodez
Date d'inscription : 05/06/2010

http://www.puiseralasource.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25ème dimanche

Message par père JEAN le Dim 18 Sep 2011 - 7:40

avatar
père JEAN
Membre actif
Membre actif

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 73
Localisation : Rodez
Date d'inscription : 05/06/2010

http://www.puiseralasource.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum