MARTHE ET MARIE

Les petits mots de Simone Weil

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

les petits mots de S.W.

Message par Invité le Lun 17 Oct 2011 - 19:14

euh oui sur marthe et marie ou handi-christ,çà roule

je clique sur il y ensuite un double rectangle ds lequel je colle ce que j'ai copié sur le site de la vidéo,je clique sur ok(ds le double resctangle),cela va se mettre ds mon bloc de réponse et j'envoie

sur ephata...j'ai beau faire ce mécanisme,cela ne marche pas,je pense que ephata est différent de M&M ou handi-christ,pourtant sur ephata,je vois carrément la vidéo avant de cliquer sur envoyer

Bref,je suis une débile intelligente
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par Invité le Lun 17 Oct 2011 - 19:26

[youtube][/youtube]Ah Etienne,si tu es encore là,ou plutôt quand tu veux,demain par ex.tu postes une vidéo sur M&M pour vériifier si je ne délire pas,si c'est vraiment diifférent comme façon de fairee

pour info,je ne clique pas sur Prévisualisation,je clique sur REPONDRE ou NOUVEAU SUJET

je ne sais pas éditer une vidéo.Quand j"édite,la vidéo s'en va..

Je pense qu'il y a un rapport avec BASCULER LE MODE D'EDITION ??? ??? ???

Bon Etienne il est 23H115,j'édite ce dernier message pour continuer à palabrer dedans=je suis un cas désespéré,je suis allée encore sur ephata,rien à faire,cela ne marche pas ! j'ai donc copier-coller deux liens de vidéos pour que les posts soient corrects puisque on ne peut pas les supprimer là-bas.Au fait,il ne faut pas être aveugle sur Ephata(police kaki,fond d'écran kaki)bon no comment.Ici,c'est paradisiaque ! j'essaie de mettre ma vidéo en éditant
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Mar 18 Oct 2011 - 4:28

Si çà ne marche pas comme je l'ai indiqué, alors, je ne comprends pas non plus. Je pense avoir employé le même système sur Ephata avec succès. Pas d'informaticien près de chez toi pour t'assister ?
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Mar 18 Oct 2011 - 15:56

"Nous devons abandonner tous les désirs pour celui de la vie éternelle, mais nous devons désirer la vie éternelle elle-même avec un certain renoncement. Car l'attachement au salut peut devenir encore plus dangereux que les autres". (A propos du Pater)

Je comprends cette réflexion de deux manières.
D'une part, je connais de "très bons" catholiques qui ne me parlent que de la fin des temps, des trois jours de ténèbres, de la nécessité de prier beaucoup plus... Certes, ils participent d'autant plus régulièrement à l'Eucharistie, mais en même temps, à la sortie de l'église, sur le parvis, la messe à peine terminée, les commérages continuent comme il en a été de toutes les époques.

D'autre part, l'attachement au salut, s'il devient "restrictif" pour la charité, s'il devient un obstacle à la miséricorde, si la lecture des prophéties apocalyptiques finit par prendre sur le temps de la prière - ou des devoirs d'état, tout cela fait le profit de l'Adversaire.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Ven 21 Oct 2011 - 9:12

"Il y a un effort à faire qui est de loin le plus dur de tous - mais il n'est pas du domaine de l'action : il s'agit de tenir le regard dirigé vers Dieu, de l'y ramené quand il s'est écarté, de l'appliquer par moments avec toute l'intensité dont on peut disposer". (Réflexions sans ordre sur l'amour de Dieu)


Dans le quotidien, une foule de choses nous conduisent à la distraction. Même à l'église, le matin, lorsqu'on est de frais levé ! Pour moi, dans toute ma vie, les moments où j'ai pu garder mon regard vers Dieu le plus longtemps, c'était, dans le monastère, au cours de la veillée silencieuse qui précédait l'office de Laudes. J'y arrivais à 6h le matin, je m’asseyais dans une des stalles, en pleine pénombre, et j'avais d'abord besoin de dix minutes pour me dégager l'esprit des choses vues au cours du trajet (car pour y parvenir, je devais franchir un très large rond-point élargi en forme de "haricot" et je passais successivement devant un hôpital et une prison - cela me frappait l'esprit à chaque fois, je m'imaginais toutes sortes de choses).

Après ces dix minutes, l'esprit enfin dégagé, j'entrais en contemplation... tout en affirmant encore aujourd'hui que ma contemplation ne valait en rien celle des Sœurs ! Difficile de décrire une contemplation: il y avait là derrière l'autel une grande croix de Saint-Damien, je gardais le regard fixé sur elle et là, oui, tout mon regard était "tourné vers Dieu". Les psaumes scandés a capela durant les Laudes accroissaient encore l'attention à Dieu et l'Amour commençait à pénétrer les couches les plus résistantes de ma conscience.

Bref, il fallait "au moins tout çà", avant la messe, avant de bien vivre celle-ci.

Le monastère a disparu et, désormais, à présent mon 'temps de préparation' est une marche dans les rues désertes du petit matin, vers une autre chapelle. Le silence n'y est plus, la croix non plus, ni la pénombre, ni une véritable contemplation. Mais je crois que le Seigneur tient compte de ma faiblesse et de mes difficultés et me donne sa grâce tout de même. Cela fait du bien de songer que tout autour la ville s'agite en tout sens, tandis que quelques chrétiens sont réunis pour l'Eucharistie !

Si ces moments du matin sont réussis, la journée aussi le sera - quoi qu'il advienne. Aujourd'hui, malgré le manque complet de clientèle, je n'ai pas à me plaindre, puisque je parviens à veiller. Finalement, la vie de foi, n'est-ce pas comme une vie cachée dans une autre vie - un peu comme les poupées russes, toutes emboîtées les unes dans les autres ?


avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Dim 23 Oct 2011 - 17:46

"Ce n'est pas parce que Dieu nous aime que nous devons l'aimer. C'est parce que Dieu nous aime que nous devons NOUS aimer." (La Pesanteur et la Grâce)

Encore un raccourci riche et surprenant à la fois. Nous devons aimer Dieu, bien sûr, et la phrase ne dit pas le contraire. Mais elle dit: ce qu'il y a de plus important pour Dieu c'est que nous nous aimions les uns les autres - et nous-mêmes aussi non selon l'ego, mais selon l'amour de Dieu. Comme c'est dit brièvement, mais comme c'est bon ! Ah, comme je voudrais partager ce 'sentiment joyeux" que j'éprouve à dénouer le langage si concis de l'auteure !




(PS: En tapant "auteure" sur le moteur de recherche, j'ai découvert que le "e" féminin rajouté, est un 'canadianisme'. D'après wikipedia, il n'y a pas de féminin pour "auteur" en langue française... alors je tire mon chapeau aux Canadiens !)
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Mar 25 Oct 2011 - 16:52

"La souffrance expiatrice est le choc en retour du mal que l'on fait...."

Je ne suis pas entièrement d'accord : "choc en retour", soit, mais pas seulement. Lorsque l'on souffre, si vraiment nous aimons Dieu, si nous avons confiance en Lui, nous pouvons en faire plusieurs choses: l'offrir en expiation des fautes que nous avons commises, soit. Mais nous pouvons aussi dire: par cette souffrance, Seigneur, je m'associe à tous ceux et toutes celles qui se retrouvent dans le même état que moi. Nous pouvons dire encore (et ce n'est qu'un exemple) : "Seigneur, je sais que, par des chemins divers, tu nous conduis tous vers ton royaume: j'accepte donc cette peine que tu me proposes, car j'ai confiance en Toi et je sais que tu me prépares pour un plus grand bonheur... une foule de possibilités s'offre au croyant.

"Et la souffrance rédemptrice est l'ombre du bien pur que nous désirons".... (Dans "Attente de Dieu)

Par contre ce mot-ci est, pour moi, vraiment, un très beau mot. Une perle fine: quelle belle image que cette "ombre du bien pur !". Voici une formulation simple et fantastique à la fois ! Je désire vraiment passer dès ce jour de l'acceptation d'un 'choc en retour' de mes fautes, à cette contemplation non morbide, mais confiante comme un enfant est confiant, de cette ombre du bien pur que je désire de toutes mes forces.


avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Jeu 27 Oct 2011 - 16:29

Un éloge de la prière - qui donne envie de prier !

"Dieu a voulu se lier à notre égard d'une manière telle que sa bonté même, pour s'exercer, a besoin de notre prière. Il peut donner infiniment plus que nous ne pouvons demander, car au moment où l'on demande, on ne connaît pas encore la plénitude de bien contenue dans ce que l'on demande" (Intuitions pré-chrétiennes)

Ce mot me donne envie de la prière comme d'une chose très belle en elle-même, d'une forme de parole par laquelle j'ai accès à l'infinie bonté du Dieu vivant. Il suffirait simplement de demeurer vingt à trente minutes devant le Saint-Sacrement et de laisser tout se taire en moi. Moi cesserait alors d'être moi afin que la Joie, l'Amour, la Consolation parfaite pénètrent en mon coeur et l'habitent tout entier...
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Ven 28 Oct 2011 - 12:45

"Ce n'est pas parce que Dieu nous aime que nous devons l'aimer. C'est parce que Dieu nous aime que nous devons NOUS aimer." (La Pesanteur et la Grâce)

Encore un raccourci riche et surprenant à la fois. Nous devons aimer Dieu, bien sûr, et la phrase ne dit pas le contraire. Mais elle dit : ce qu'il y a de plus important pour Dieu c'est que nous nous aimions les uns les autres - et nous-mêmes aussi mais non selon l'ego, mais selon l'amour de Dieu. Ah, comme je voudrais réussir à bien partager ce 'choc joyeux" que j'éprouve à dénouer le langage si concis de l'auteur !
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Sam 29 Oct 2011 - 13:34

"Dieu a créé par amour, pour l'amour. Dieu n'a pas créé autre chose que l'amour même et les moyens de l'amour. Il a créé toutes les formes de l'amour". (L'amour de Dieu et le malheur)

C'est ce que je crois, c'est ma foi. Je crois en effet qui si un homme comme Maximilien Kolbe a pu librement donner sa vie dans un camp comme Auschwitz - autrement dit au centre de l'enfer des hommes, c'est que véritablement, l'amour de Dieu a toujours le dernier mot. Il était bien là au commencement et Il sera à la fin de notre temps et jusque dans l'éternité. S'il y a une chose que je regrette, c'est de l'avoir compris si tardivement.

***


Et je regrette aussi d'être aussi souvent divisé en moi-même, à la manière de saint Paul: le bien que je veux je ne le fais pas, et le mal que je hais, je le fais. Un jour, ayant entendu d'une façon mystérieuse - au cours d'une messe par la bouche d'un prêtre cette parole, qui ne figure pas dans la Bible de la Liturgie, "Vous désirez le bien mais vous ne savez pas résister au mal", j'ai découvert celle-ci qui lui est proche : "Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans votre lutte contre le péché" (Hebreux 12,4)
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Mer 2 Nov 2011 - 18:00

"Nous n'avons pas à nous demander comment produire l'amour en nous. Il est en nous, de la naissance à la mort, impérieux comme une faim, nous devons seulement savoir le diriger" (Intuitions pré-chrétiennes)

Et il arrive parfois que nous ne sachions tout simplement pas le diriger. Je crois que, dans ces moments-là, la seule et unique chose à faire est de prier pour demander l'abandon pur et simple dans la foi. "Seigneur, me voici. Je ne suis rien, je ne puis rien, mais j'ai foi que toi tu peux tout. Accorde-moi donc Seigneur, dans ce moment de complète impuissance où je me trouve, de t'être utile de quelque façon que Tu voudras". Cette acceptation, pourvu qu'elle soit sincère et absolue, efface toute irritation dans l'être, avec l'inquiétude et les tentations qui, inévitablement, nous guettent.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Ven 4 Nov 2011 - 17:51

"Quand on aime Dieu à travers le mal comme tel, c'est vraiment Dieu qu'on aime". (Cahiers de Marseille)


Si l'on me promet pour demain une vie difficile, des revenus insuffisants, la solitude, le froid, la faim, la lente et pénible décrépitude du corps et que, malgré tout, je continue de percevoir que j'aime mon Dieu et que j'ai la Vie en moi et que je peux faire œuvre utile malgré les malheurs, alors oui, c'est vraiment Dieu que j'aurai aimé.

«L’expression “vie éternelle” ne signifie pas – comme le pense peut-être d’emblée le lecteur moderne – la vie qui vient après la mort, alors que la vie présente est justement passagère et non pas un vie éternelle. “Vie éternelle” signifie la vie elle-même, la vraie vie, qui peut être vécue aussi dans le temps et qui ensuite ne s’achève pas par la mort physique. C’est ce qui nous intéresse : embrasser d’ores et déjà “la vie”, la vraie vie, qui ne peut plus être détruite par rien ni par personne.» (Benoit XVI dans Jésus de Nazareth)
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Sam 12 Nov 2011 - 13:41

"Un vrai peintre, à force d'attention, est ce qu'il regarde. Pendant ce temps, sa main bouge, avec un pinceau au bout. C'est ainsi que le Christ doit être notre modèle. penser le Christ. Non notre image du Christ. Penser le Christ de toute notre âme".
(La connaissance surnaturelle)

C'est ainsi que l'on apprend aussi à danser: par imitation, en regardant faire celui qui sait déjà. Et bien que nous pouvons voir Jésus agir avec nos yeux de chair, pourtant, en appliquant notre attention sur les textes des Évangiles, nous pouvons assez facilement "visualiser" certaines scènes. Et d'ailleurs, le Christ nous a laissé par sa parole des images assez fortes pour susciter l'éveil de notre esprit. Que dire encore des signes qu'il a posés !

Je me souviens très bien d'une méditation inédite à propos de la guérison du paralytique sur son grabat : de la manière dont ses amis démonte le toit de la maison, afin de faire descendre la civière aux pieds de Jésus, j'ai un bref instant calqué sur cette scène, celle d'un corps que l'on descend dans la tombe à l'aide de cordages.

Le paralytique ne ressemblait-il pas vraiment à un mort ? Le dévouement de ses proches ne fait-il pas songer à des prières d'intercession ? Mais qui est au fond de sa tombe, sinon le Seigneur ? Et que lui dit le Seigneur si ce n'est : "tes péchés te sont remis" ? Et ensuite, n'est-ce pas une image de la résurrection de le guérir en disant: "Lève-toi et marche" ? Or, ce texte peut-être lu d'une toute autre manière si, par exemple, on fixe son attention sur les autres personnages de la scène et le décor de la maison de Pierre.

Donner toute son attention à un texte de l’Écriture, c'est en réalité ouvrir une porte à l'Esprit Saint. L'effort à fournir est à peine celui-là : de couper notre emploi du temps, d'ouvrir une page blanche dans nos pensées, de lire, de visualiser et de laisser parler l'Esprit en nous. Et à chaque fois, on en ressort moins mauvais qu'avant...
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Sam 12 Nov 2011 - 16:18

"Aujourd'hui, ce n'est rien encore que d'être saint, il faut la sainteté que le moment présent exige, une sainteté nouvelle, elle aussi sans précédent". (Lettres)

S. Weil écrit cela de son époque (avec la montée du nazisme et la guerre), mais n'est-ce pas tout aussi urgent de notre temps ? Il y a urgence de tous les temps depuis l'incarnation du Verbe. Nos grands-parents ont connu la guerre 14-18, mes parents avaient près de vingt ans en 1945. Je me souviens clairement de la crise de Cuba,en 1963, lorsque la troisième guerre mondiale a éclater, j'ai connu le temps du service militaire obligatoire et, après les attentats du 11 septembre, la guerre en Irak et qui sait, bientôt une guerre contre l'Iran, tandis que les démocraties européennes disparaîtront sous un "diktat" financier ? Oui, nous vivons encore et toujours le temps qui nécessite une sainteté sans précédent, car en réalité, la fin à commencé dès la première venue du Messie.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Mar 29 Nov 2011 - 14:15

"L'amour du prochain est l'amour qui descend de Dieu vers l'homme. Il est antérieur à celui qui monte de l'homme vers Dieu. Dieu a hâte de descendre vers les malheureux. Dès qu'une âme est disposée au consentement, fût-elle la dernière, la plus misérable, Dieu se précipite en elle pour pouvoir, à travers elle, regarder et écouter les malheureux". (Attente de Dieu)

Cette analyse est capitale - du moins pour moi. Car même après une conversion, le fait d'aller vers le prochain demeure difficile et celui qui se lance dans la pratique de la miséricorde envers autrui... rencontre en lui-même un obstacle que seul l'amour de Dieu permet de franchir.

La proposition d'aimer son prochain comme soi-même est automatiquement classée par l'intelligence comme une chose risquée et dangereuse. C'est pourquoi l'homme recule souvent. Je crois - et l'expérience me le confirme, que la pratique concrète de la charité exige que l'on mette de côté beaucoup de sa raison pour privilégier - non pas pas un sentiment nouveau, mais la personne même de Jésus.
L'Evangile le confirme par deux fois au moins: lorsque Jésus dit "Sans moi, vous ne pouvez rien faire" et dans représentation du jugement dernier. "Chaque que vous l'avez fait pour un seul de ses petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait."

J'ajouterai que la pratique de la miséricorde envers autrui, si elle est difficile, porte pourtant rapidement des fruits de force et de vitalité. Quelqu'un en a-t-il fait l'expérience ?
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Mar 29 Nov 2011 - 14:17

"L'impossibilité est la porte vers le surnaturel. On ne peut qu'y frapper. C'est un autre qui ouvre". (La pesanteur et la grâce)

A propos de porte, celle-ci est particulière, car elle peut s'ouvrir dans les deux sens: de l'intérieur vers l'extérieur - par nos prières, nos supplications, nos pénitences et nos actes de miséricorde; mais aussi et davantage encore: de l'extérieur vers l'intérieur. Car Jésus dit bien dans l'Apocalypse: "Je me tiens à la porte et je frappe. Quiconque entend ma voix et m'ouvre la porte, je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi". Je crois que le Seigneur a toujours l'initiative: lorsque nous pensons que c'est nous qui frappons à la porte, même l'idée de frapper "à la porte de l'impossible", c'est le Seigneur qui nous l'a insufflée.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Mar 29 Nov 2011 - 14:20

"Ce n'est pas par la manière dont un homme parle de Dieu, mais par la manière dont il parle des choses terrestres, qu'on peut le mieux discerner si son âme a séjourné dans le feu de l'amour de Dieu" (Cahiers d'Amérique)

Je le crois volontiers. Si un homme a passé quelque temps dans ce feu de l'Amour, c'est vrai qu'à son retour, il parlera moins des choses célestes que de celles d'ici-bas. Et il y a une bonne raison à cela: c'est qu'en contemplant Dieu dans la perfection de sa miséricorde, il ne pourra plus faire autrement que de faire comme Dieu et de se pencher sur les choses de la terre...ainsi que le fait un jardinier sur les plantes qui manquent d'eau. Il verra moins ce qui est que ce qui manque. Quelle chose étrange et cependant magnifique de percevoir un "défaut d'amour" qui en réalité manifeste la bonté du divin ! Ainsi, c'est bien l'ombre qui exalte la lumière.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Mar 29 Nov 2011 - 14:59

"Partout où il y a le malheur, il y a la Croix. Cachée, mais présente à quiconque choisit la vérité plutôt que le mensonge, et l'amour plutôt que la haine. Le malheur sans la Croix, c'est l'enfer, et Dieu n'a pas mis l'enfer sur la terre" (L'amour de Dieu et le malheur)

Pour tout homme, choisir de dire la vérité quand elle est difficile à dire, c'est manifester la Croix. Et la Croix est encore présente lorsque la persécution survient pour un homme qui choisit de ne pas haïr celui qui le persécute. Sans la Croix, ces attitudes ne seraient pas possibles, du fait de la faiblesse de sa chair. Mais par la Croix, Dieu a rendu possible ce qui ne l'était pas: c'est une brèche que Dieu a ouverte, par laquelle toute âme peut se rafraîchir d'un parfum d'éternité. Je crois que quiconque a souffert sans pour autant cesser d'aimer a compris quelque chose de l'amour de Dieu que la Croix seule pouvait manifester.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par Fée Violine le Mer 30 Nov 2011 - 19:08

etienne lorant a écrit:"Ce n'est pas par la manière dont un homme parle de Dieu, mais par la manière dont il parle des choses terrestres, qu'on peut le mieux discerner si son âme a séjourné dans le feu de l'amour de Dieu" (Cahiers d'Amérique)

Je le crois volontiers. Si un homme a passé quelque temps dans ce feu de l'Amour, c'est vrai qu'à son retour, il parlera moins des choses célestes que de celles d'ici-bas. Et il y a une bonne raison à cela: c'est qu'en contemplant Dieu dans la perfection de sa miséricorde, il ne pourra plus faire autrement que de faire comme Dieu et de se pencher sur les choses de la terre...ainsi que le fait un jardinier sur les plantes qui manquent d'eau. Il verra moins ce qui est que ce qui manque. Quelle chose étrange et cependant magnifique de percevoir un "défaut d'amour" qui en réalité manifeste la bonté du divin ! Ainsi, c'est bien l'ombre qui exalte la lumière.
D'une manière générale, je ne comprends pas grand chose à Simone Weil, ni par conséquent aux commentaires que tu en fais.
Mais cette phrase me parle beaucoup (donc ton commentaire aussi), et je t'en remercie.
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Jeu 1 Déc 2011 - 7:58

Chère Fée,

Tout au début, les petits mots de Simone Weil (que j'ai d'abord découvert dans son ouvrage le plus connu ("La pesanteur et la grâce") ont été comme un casse-tête pour moi aussi. Mais leurs énigmes elles-mêmes attiraient mon attention: saurais-je les résoudre ?

Et finalement, j'y ai retrouvé les paradoxes que j'avais d'abord aimés chez Victor Hugo, mais ceux de Simone Weil me transportent tellement plus loin et plus haut !

Il existe d'ailleurs plusieurs manières de les aborder - et chacune, j'en suis sûr, est porteuse de sens.

Merci pour ton intérêt qui me cause un vif plaisir !
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par etienne lorant le Sam 10 Déc 2011 - 14:43

"La volonté de Dieu, c'est ce qu'on ne peut pas ne pas faire quand on a pensé à lui avec assez d'attention et d'amour" (Cahiers de Marseille)

Penser à Dieu avec attention et amour, c'est pour moi: prier, tout simplement. Quant à accomplir l'une des volontés de Dieu, cela s'est accompli pour moi dans la matinée de mercredi, lorsque je suis sorti de la messe.

En traversant la chaussée, l'esprit encore tout occupé à extraire l'essentiel de l'homélie, voici qu'un homme, assis dans une camionnette, me fait signe. Je le reconnais, je ne connais pas son prénom, ni lui le mien, mais nous avions bavardé à la boutique une dizaine de fois depuis juin. Mais cette fois, il me raconte tout : sa femme vient de demander le divorce, elle veut repartir dans son pays d'origine, et lui ne sait pas comment sauver son couple. "C'est comme çà que je suis venu te voir à la fin des vacances, m'a-t-il dit, je n'avais pas le moral !"

A cet instant, je me suis demandé comment il se fait que je puisse attirer ainsi des personnes (hommes comme femmes), puisque la majeure partie du temps, j'ai le sentiment d'attendre des clients. Mais je suis vite revenu de mon étonnement: c'est le Seigneur, bien entendu. Dans les années 80, Il m'envoyait des jeunes qui sortaient de "maisons d'éducation spécialisées", à présent ce sont des hommes d'âge mûr en pleine déconfiture.

Et pour cet homme comme pour les jeunes autrefois, je ne peux pas grand chose, si ce n'est écouter. Or, je suis persuadé désormais - au travers de lectures de sainte Faustine (comme de Simone Weil, d'ailleurs) que Dieu se sert simplement de moi afin de "voir" et de rencontrer ceux et celles qui ont besoin de Sa miséricorde. Et mon propre rôle dans tout çà, je ne le connais pas : il se déroule malgré moi, comme si ce n'était pas moi. L'homme m'a invité à boire un verre ("A 8h20 ? Je vais travailler !"), mais je l'ai écouté jusqu'au bout et je lui ai dit simplement : "Pour l'instant, le mieux que tu puisses faire, c'est rentrer chez toi, prendre une douche et dormir: le sommeil te portera conseil"... C'est une parole très facile à dire, mais l'important, c'est que je n'ai pas songé à la dire: elle m'est sortie de la bouche.

Je ne l'ai plus revu depuis, mais je suis certain qu'il se sera réveillé avec de meilleures pensées en tête.
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits mots de Simone Weil

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum