MARTHE ET MARIE

Paris-Jérusalem : 6000 kilomètres à pied

Aller en bas

Paris-Jérusalem : 6000 kilomètres à pied

Message par Fée Violine le Mer 27 Juin 2007 - 10:29

Le voyage de noces de Mathilde et Edouard Cortès

ROME, lundi 25 juin 2007 (ZENIT.org) – « Symboliquement, nous voulons offrir nos millions de pas pour la paix au Proche Orient et l’unité des chrétiens ».

C’est ce qu’affirment Edouard et Mathilde Cortès, mariés le 9 juin dernier et qui ont choisi comme voyage de noces, de faire un pèlerinage de 6000 kilomètres, de Paris à Jérusalem, dans un esprit de dépouillement total, c’est-à-dire en mendiant l’hospitalité ainsi que leur nourriture.

Partis de Paris le 17 juin, ils ont actuellement parcouru un peu plus de 200 kilomètres et font « de belles rencontres chaque jour &r aquo;. Le moral est excellent.

Ils ont répondu aux questions de Zenit.

Zenit : Vous avez choisi comme voyage de noces de faire un pèlerinage à pied de Paris à Jérusalem, en mendiant. Cette décision ne peut laisser indifférent. Pourquoi un choix aussi radical ?

E. et M. : L’Evangile est radical. Nous avons le désir d’en vivre et cela demande des choix forts et exigeants. Bien sûr, tout le monde n’est pas appelé à partir à pied à Jérusalem. Partir en tant que jeune couple tout juste marié pour marcher 6 à 8 mois vers la Terre Sainte, cela paraît extraordinaire. Mais cela devrait en fait être quelque chose d’ordinaire que nous aurions pu faire de chez nous : une expérience d’abandon total et de confiance en Dieu. Pour apprendre ce chemin de manière concrète, nou s avons décidé de prendre la route pour ancrer ce désir dans un acte fort.

Zenit : 6000 kilomètres à pied en mendiant… Cela semble une véritable folie et une perspective de souffrances réelles. Avez-vous tout de même un peu peur ?

E. et M. : Il y a un brin de folie dans notre choix, c’est vrai. Mais pour nous, la véritable folie serait de nous enfermer dans nos peurs. Peut-être notre foi n’est-elle pas assez grande, nous avons besoin de voir des signes concrets, de voir que le Seigneur s’occupera chaque jour de nous nourrir et de nous abriter. Nous prendrons ce qu’Il nous donnera.

Bien sûr nous avons des craintes : celle d’avoir faim, d’avoir soif, d’avoir froid. De quitter nos familles et nos amis, surtout après les grands moments de bonheur que nous avons vécu avec eux à l’occasi on de notre mariage le 9 juin dernier. Peur aussi de ne pas y arriver physiquement malgré nos grands désirs. Et puis de nombreuses questions : comment allons-nous réagir face aux obstacles, au rejet, à l’échec, face à la souffrance des ampoules et des tendinites ? Comment notre jeune couple va-t-il se construire sur cette route radicale ? Comment vivre sans nos sécurités occidentales : argent, téléphone, carte bancaire, maison, internet, eau chaude… ? Seule la route nous donnera les réponses. St Jean de la Croix le dit mieux que nous : « Il n’y a pas de chemin, il faut marcher. C’est en marchant que se fait le chemin ». Alors malgré nos craintes et nos interrogations, nous restons confiants.

Zenit : Quel est le but de ce pèlerinage ? Pour vous-mêmes mais aussi pour ceux qui entendront parler de vous. Quel message voulez-vous transmettre ?

E. et M. : Ce pèlerinage est avant tout un voyage de noces durant lequel nous espérons forger notre couple sur l’enclume de la route et faire grandir notre amour. S’aimer c’est aussi pouvoir s’ouvrir aux autres : c’est ce que nous attendons de ce voyage qui nous mènera de rencontres en rencontres, la mendicité en étant le moyen. Pour nous, tendre la main, ce sera accepter celle des autres, quelle qu’elle soit. Nous n’avons rien à donner si ce n’est notre fatigue et notre joie. Notre but est Jérusalem, la terrestre certes mais surtout la Céleste.

Si nous avons quelque chose à transmettre, c’est le témoignage d’une vie rendue audacieuse par la foi. Nous ne sommes que des pèlerins de passage sur cette terre. Le Christ seul nous fait marcher et Lui seul peut donner la paix à cette région troublée vers laqu elle nous nous rendons. Symboliquement, nous voulons offrir nos millions de pas pour la paix au Proche Orient et l’unité des chrétiens.

Zenit : Vous avez déclaré être disposés à porter des intentions de prière tout au long de votre pèlerinage. Y a-t-il un moyen de vous joindre pour vous soumettre des intentions ?

E. et M. : Nous serons heureux de porter les intentions de tous ceux qui le souhaitent. Des millions de pas, cela fait des millions d’intentions… même si le pèlerin prie comme un pied ! Nous porterons tout particulièrement dans nos prières le travail de Zenit et toute son équipe. Vous pouvez déposer vos intentions sur notre adresse mail : me.cortes@enchemin.org et consulter notre site pour avoir des nouvelles : www.enchemin.org

Et nous nous confions à la prière des lecteurs de Zenit ( psaume 91).

Journaliste reporter d’images, membre de la Guilde européenne du Raid, Édouard Cortès a organisé et participé à plusieurs expéditions dont la traversée du Caucase à pied, la découverte du patrimoine de l’Afghanistan, un raid en 2 CV de Paris à Saïgon, une enquête sur l’Arche de Noé dans la région du Mont Ararat… Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages (cf. www.enchemin.org)
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris-Jérusalem : 6000 kilomètres à pied

Message par Joss le Mer 27 Juin 2007 - 11:21

cheers .....et bien gene .....Quelle expérience !
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10509
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum