MARTHE ET MARIE

Témoignages de conversion

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

teùognages de convesions

Message par MireilleK le Dim 10 Avr 2011 - 13:06

cher myosothis j ai lu avec interet votre temoiognage de con,version, cela ressemble a l'effusion de l'esprit. Qu en pensez vous ?bien sur, la vie ne change pas, mais notre negatif change, ainsi que notre regard !et ne parlons pas de notre coeur qui est uni au oeur de Jésus ! a bientot sur radio trottoir, je veux dire chez MM Mireille coeur d'

MireilleK
Passant
Passant

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 11/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

temoignages de conversion

Message par MireilleK le Dim 10 Avr 2011 - 13:12

en lisantt votre temoignage de conversion, je pense que vous avez recu l'effusion de l'Esprit Saint. Notre coeur change, et notre negatif aussi, nous ne voyons plus les choses de la meme facon : ma maman me disait quand tu vois une bouteille, a demi remplie, ne dis pas elle est a moitie vide, mais dis elle est a moitie pleine. et comme nous devenon s des boules d amour, alors un processus se passse, nous attrions a nous'toutes les personnes en manque d amour. Et, il a quoi faire! bon dimanche ma petite myosothis, viendrez vous un jour dans le sud de la france, ou il fait tres chaud, et un soleil brulant mireille coeur d artichaud

MireilleK
Passant
Passant

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 11/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Cécile le Dim 10 Avr 2011 - 13:35

"a bientot sur radio trottoir, je veux dire chez MM"


avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par père JEAN le Dim 10 Avr 2011 - 14:07

Merci à tous pour ces très beaux témoignages
avatar
père JEAN
Membre actif
Membre actif

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 73
Localisation : Rodez
Date d'inscription : 05/06/2010

http://www.puiseralasource.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par etienne lorant le Sam 1 Oct 2011 - 8:59




A partir de l'Evangile de ce jour
(J'ai déjà publié mon témoignage, mais c'est l'occasion et c'est toujours un grand moment du souvenir)
Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 10,17-24.
Jésus, exultant de joie sous l'action de l'Esprit Saint, dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bonté.
Tout m'a été confié par mon Père ; personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. »
Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !
Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu. »
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Seigneur, comme j'aurais voulu voir Jésus exultant de joie sous l'action de l'Esprit Saint ! Le ciel et la terre ont dû vibrer ! Mais qui sait si cela ne me sera pas donné, une fois encore ? Ce qui m'a retenu le plus, de ce très bel Évangile, c'est la description du 'fonctionnement' des échanges entre le Père, le Fils et l'homme. Jésus veut révéler le Père et ceux qu'il choisit sont aussitôt les "bénis de mon Père".

Je suis heureux parce que j'ai vu. J'ai vu la Vérité le 18 août 1985. J'avais tellement cherché, après avoir d'abord cédé à cette espèce d'obligation de "réussite mondaine" à laquelle tout semblait me contraindre. A quinze ans, j'avais rédigé un programme de vie sur un coin de bureau, au collège:

1. Remonter la moyenne générale de mes notes de 48 à 70 % pour la fin de l'année. C'était un collège dirigé par des Jésuites et je venais de 'débarquer' de ma campagne...
2. Parvenir dans les cinq premiers, avec la Distinction dans toutes les branches lors de la dernière année. J'y ai sacrifié les vacances, les petites, les grandes (je partais à l'étranger des cours de perfectionnement en langues et en buvant ma soupe, j'avais des listes de vocabulaire à côté de mon assiette).
3. Entrer à l'université avec toujours avec le même objectif: réussir, réussir, réussir. Être le premier. Sur le mur de ma petite chambre, j'avais apposé, sur le mur au bout de mon lit un grand 'poster' qui représentait un Marine américain jaillissant de son trou de fusilier avec la baïonnette au bout du canon de son fusil - pour moi, se lever, c'était çà.

Si j'en étais arrivé là, à 17-18 ans, c'est parce que j'avais cru au monde. Je savais bien que c'était "à défaut d'autre chose" - puisque j'avais été baptisé, communié, confirmé - mais c'était l'époque de la 'révolution dans l'Eglise' .... Bref.

Un prisonnier du monde, c'est quelqu'un que le démon a persuadé de ceci: l'homme sans Dieu n'a pas d'autre choix que de se réaliser et de réussir sa vie par lui-même et pour lui-même. Tout le reste n'est que rêveries de faibles. "L'homme est quelque chose qui doit se dépasser" - Nietzsche (je venais de le découvrir) avait vraiment tout compris !

Or, j'avais cru au monde, mais pas de manière heureuse, non au contraire, mais nécessairement malheureuse ! Je n'étais pas poussé à la recherche des plaisirs, l'homme fort, le stoïcien, celui de "La mort du Loup" n'a pas le temps pour çà, c'est un soldat en guerre ! Intuitivement, j'avais réalisé que, sans Dieu, sans l'absolu de l'Amour, chaque homme et chaque femme étaient réduites à leurs propres forces. Tel fut le pouvoir obscur du Menteur sur mon âme.

Parvenu au bas de mon "programme de vie", après :

6. Effectuer mon service militaire.
7. Trouver un travail bien rémunérateur.
8. Monter en grade dans les cinq ans jusqu'à un poste directorial.

il demeurait un immense point d'interrogation :

9. Le bonheur, c'est où, c'est quand ?!? Il y avait, là, un obstacle mystérieux que même la réussite ne pouvait franchir... c'est ce qui allait me sauver.

A la longue (car Jésus me suivait), mes projets de puissance ont commencé de se dégrader : "çà ne marchait pas dans la vraie vie" comme sur le papier ! Encore quelque temps - une ou deux années, et je me suis mis à la recherche d'autre chose: bouddhisme, morale, autres philosophies. (En réalité, c'est le Christ qui me recherchait, comme le bon Berger fait de sa petite brebis égarée.) Jusqu'à ce mois d'août dont j'ai cité la date. Quelques jours plus tôt, après avoir rompu avec mon premier "grand amour", , 'avais (re)découvert le mensonge du serpent à Adam et Ève, dans un opuscule intitulé Satan, l'Adversaire. Au moment où j'ai réalisé qu'un "immense mensonge est proféré sur la nature réelle de l'homme", j'étais déjà à deux secondes de la conversion. En fait, depuis mon lit, il a suffi que je lève les yeux sur le crucifix de ma chambre et c'était fait : car Jésus me regardait - et son regard me parlait. J'avais vingt-neuf ans et la terre a commencé de tourner pour moi dans l'autre sens...

Comme il est important de parler de l'Amour de Dieu aux enfants, dès leur plus jeune âge - ou bien: que d'années perdues !

avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Belen le Sam 1 Oct 2011 - 10:42

"Plus on est faible, sans désirs, ni vertus, plus on est propre aux opérations de l'Amour consumant et transformant (de Jésus). Aimons notre petitesse, aimons à ne rien sentir, alors nous serons pauvres d'esprit et Jésus viendra nous chercher, si loin que nous soyons ; il nous transformera en flamme d'amour."
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus
avatar
Belen
Membre actif
Membre actif

Féminin Nombre de messages : 608
Age : 54
Date d'inscription : 15/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Clément le Sam 26 Nov 2011 - 12:05

Bonjour à tous,

Je m'appelle Clément et je souhaitrais aussi faire mon mon témoignage. Je peux dire que je reviens de loin, je dirai même que j'ai fait un virage de 180°. Issu d'une famille athée, je m'étais converti à l'Islam à l'âge de mes 15 ans. Le coran est un outils d'expansion, qui est utilisable pour capter les esprits naïfs et j'ai été plongé dedans pendant 5 ans.

A mes vingt ans, je décidais d'étudier la Bible pour pouvoir réfuter les chrétiens (peu importe la confession). Dans mes études, j'ai pu constater qu'en effet, le message de la Bible et du Coran n'ont strictement rien à voir. Alors que le Coran suscite la compétition aux bonnes oeuvres entre croyants, la Bible, elle, parle de la Grâce parfaite du Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, Yahvé. Lorsque j'ai découvert de mes propres yeux que Yassou (et non Isâ, là encore cela a été un choc pour moi) parlait de Dieu en disant "Père", qu'il enseignait à ses disciples à faire de même, leur insufflant un esprit de réconfort, criant "Abba" au plus profond de l'âme, j'étais consterné. Dans les 99 noms d'Allah, il n'y a pas le nom "Père" et cela m'a attristé. Mes études plus poussées du point de vue théologique, de l'exegèse etc. m'ont amené à me convertir au Christianisme.

Je décidais donc de m'engager dans le Christianisme mais j'avais encore les préjugés musulmans vis-à-vis de certains chrétiens, notamment les Catholiques. Les statues, les images, la prière aux saints et pour les saints etc. étaient des choses que je n'arrivais pas à comprendre, et vous savez que lorsqu'on ne comprend pas, on se ferme dans des stéréotypes. "idôlatres", "paiëns", "doctrines de démons" etc. se trouvaient facielement dans ma bouche lorsque je me référais aux catholiques.

Et puis un jour, en lisant la Bible, j'ai été frappé par le Saint-Esprit. "Dieu n'est pas le Dieu des morts mais des vivants. Car tous sont vivants pour Lui."

Là, comme à l'image de Paul, les écailles devant les yeux sont tombées. Par cette phrase du Christ, j'ai pu comprendre ce qu'était la communion des Saints. Elle ne s'arrête pas seulement aux chrétiens contemporains, mais à toute l'humanité, aux chrétiens passés, présents et futurs. Là j'ai découvert ma misérable condition, je vivais selon ma propre volonté, dicté selon mon intelligence. Moi qui suis sous la coupe de l'Intellect, je m'étais mis à genoux un soir, et je me suis mis à pleurer. "Pardonne moi Seigneur, j'ai préféré mon intellect à ton infinie Sagesse ". J'ai par la suite compris la participation de la Vierge Marie dans l'Economie de Dieu, j'ai compris ce qu'était la Très Sainte Trinité etc. Bref, depuis que j'avais pleuré sur mon triste sort devant Dieu, toutes les choses que je me refusais de comprendre, parlaient d'elles-même.

Cela va faire trois semaines que je suis Catholique et je remercie le Seigneur de m'avoir ouvert les yeux, le coeur et les oreilles. Il n'y a qu'une Eglise, Une, Catholique et Apostolique, en dehors d'elle, point de Salut.
avatar
Clément
Intéressé
Intéressé

Masculin Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 26/11/2011

http://verum-deum.over-blog.fr/categorie-12229860.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par etienne lorant le Sam 26 Nov 2011 - 13:18

Tous les témoignages de conversion sont émouvants. Je le sais, car j'ai toujours difficile, non pas de me souvenir de ma conversion, mais de relire mon témoignage, car je l'ai toujours trouvé incomplet. Si j'en ai le courage, un jour creux en boutique (aujourd'hui, c'est samedi, çà tourne bien), je recommencerai de l'écrire. Je l'ai cherché sur ce forum, mais je ne l'ai pas retrouvé. On verra bien, mais en tout cas, je suis heureux d'avoir lu le vôtre !
avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par etienne lorant le Sam 26 Nov 2011 - 13:22

Retrouvé ceci, mais pas content du texte...

"Le Seigneur peut changer nos vies comme Il veut et quand Il le veut - et ce n'est pas pour notre malheur, bien au contraire, car Il ne peut vouloir que notre bien. Cependant, nous-mêmes qui avons le sentiment de "subir" ces changements, nous ne voyons que le pire. Comme les disciples dans la barque qui criaient: "Seigneur, nous périssons et cela ne te fait rien". Souvenez-vous : ils se font reprendre par Jésus qui leur demande "Où est votre foi ?"

Dans ma petite existence, j'ai eu mes orientations véritablement "cassées" plusieurs fois. Cela a commencé au collège: j'ai dû quitter un collège tenu par des Capucins, où j'étais bien, grandissant selon goûts et mes capacités, et je suis passé dans un collège de Jésuites, réputé pour la fermeté de la discipline et aussi les résultats des étudiants dans les carrières universitaires. Je suis passé des champs à la ville, de trois cents élèves d'un côté à huit cents de l'autre, de 75 % dans toutes les branches d'un côté, à 48% de l'autre. Je suis passé de l'enseignement selon la qualité de l'élève à celui selon la qualité des parents de l'élève. C'est d'ailleurs à ce moment-là que j'ai quitté l'Eglise car, avec ma sensibilité de poète (oui, j'écrivais et je jetais tout !) tout cela me paraissait plus l'enfer que la religion... mais çà, c'est "l'autre" témoignage.

J'ai terminé ces études en enfournant des matières, comme si je participais à un concours de "kilos de saucisses" à avaler. Beaucoup s'étonnaient, à la maison ou au réfectoire, de venir manger avec un livre de classe ou d'autres notes, car je voulais gagner contre tous et je n'arrêtais jamais d'étudier. J'avais la haine dans le cœur et dans ma petite chambre, j'avais mis au mur, pour toute décoration, la photo d’un « Marine » américain sautant de son trou de fusilier au moment de l’assaut : chaque matin, je me réveillais d’un bond, car j’étais en guerre.
De petite taille, binoclard et fils de prof, j’ai vite appris le stoïcisme : coup de genoux dans les cuisses au moment de l’appel, coups de règles en salle d’études, on urinait sur mes affaires, me poursuivait dans la grande cour (mais je grimpais sur les toits) et j’ai failli me noyer au bassin de natation lorsque l’on m’a poussé en eau profonde. J’ai terminé ma Rhétorique avec les 75 % que j’avais voulu regagner.

Je me suis retrouvé à l’université. Ouf, une chance d’être plus libre ? Mais mon vieux père ne voulait pas que j’étudie en Philologie Romane et Littérature, malgré mes 80 % en français et latin. Il m’avait mis en Ingénieur commercial. L’année d’après, il m’envoya suivre une formation typiquement commerciale, mais de niveau non-universitaire. Je passai la première année en évitant de me retrouver comme au collège dans une classe de trente et en étudiant sur les notes des autres. C’est à cette époque que j’eus mes vingt ans et une dépression
(à laquelle je n’ai rien compris – j’avais de l’énergie à revendre). Deux années perdues… le dernier jour, je voyais les filles pleurer et elles me disaient : « Toi, naturellement, tu t’en fous, tu te moques de tout ! »… En réalité, ce n’était plus tout à fait le cas, j’avais été amoureux une première fois, mais c’est vrai que j’ai répondu : « Pourquoi voulez-vous que je verse une larme ? Je n’ai jamais voulu être ici ! »

J’ai rapidement trouvé du travail au sein du Service des Travaux de la Ville. Là, j’avais un bel avenir devant moi… MAIS ma dispense du service d’armée me fut refusée et je me suis retrouvé… comme au collège, car la caserne, c’était le collège – en un peu plus méchant, parfois. J’étais très aguerri à toutes sortes de choses, mais je ne m’attendais tout de même pas à ce qu’un stupide caporal, en faisant valoir son grade, m’oblige à prendre ma voiture, un soir où j’étais de garde, pour aller acheter des bières en quittant la caserne. A peine avais-je quitté l’embranchement de route qui menait à la caserne que ma voiture a dérapé et percuté un véhicule venant en sens inverse. Miracle que je ne sois pas mort ce jour là ! Mais les conséquences m’apparurent très vite : « Abandon de poste armé, privation de congés, envoi en Allemagne dans la caserne jouxtant l’enceinte du tribunal militaire »… Désespéré cette fois, je m’en pris à Dieu (car j’avais recommencé à prier) pour lui dire : « Je vois bien que Tu te moques complètement des petits et des faibles, peut t’importe ma vie, et d’ailleurs Tu l’as fait bien voir à ton propre Fils ! »… mais je ne pensais pas un mot de ce que je disais… ma recherche sur la « cause profonde de l’existence malheureuse de l’homme était en route.

Dans cette caserne, je menai ma petite révolution comme j’avais fait au collège. Je tapai à la machine et distribuai un « tract » sur dix façons différentes de mourir au combat (assez affreuses, les façons… l’éclat de grenade au phosphore dans la gorge, etc). Ma cible principale était les volontaires de carrière, car je les avais surpris en train de lire de ces petites bandes dessinées noir et blanc dans lesquelles les bons triomphaient toujours de quelques coups de révolver et avaient droit au « repos du guerrier ». Las, je me fis me prendre et aussitôt je comparus devant un Lieutenant-Colonnel qui devait m’envoyer dans un bataillon disciplinaire – d’où, me dit-il, je m’évaderai le premier jour et deviendrai déserteur, promis à la prison.

Mais cet homme était catholique et il me sauva. Ma vie changea. Elle redevint une vie.

Ma conversion, aussi intense qu’avaient été ma douleur de vivre, eut lieu près de trois ans plus tard.

Depuis lors, plusieurs fois encore, mon existence fut « cassée ». Mais j’eus confiance. J’ai raconté comment je fus injustement traîné en justice et renvoyé acquitté (au bout de trois ans d’instruction) puisque je n’avais même pas été mis « en examen ». Le Seigneur me montra ensuite que j’étais en passe de devenir un « faiseur d’argent », ce qui était contraire à Son dessein. Lors de ma conversion, j’avais aussi fait vœu de chasteté… mais je tombai amoureux une dernière fois, d’une « femme » qui était si « pauvre » (voir Léon Bloy) qu’elle faillit aussi me faire perdre ma boutique. Mais le résultat final fut que je m’abandonnai plus encore à la volonté du Père (« Je pouvais faire en sorte qu’elle revienne vers toi, mon enfant, mais Dieu n’a pas le pouvoir de se faire aimer de quiconque. ») En 2003, ma boutique dût fermer et je n’obtins aucune compensation financière durant le temps du chantier : je fis de petits travaux d’écrivain public, de correcteur en langues modernes, mais sans le soutien de mes parents, qui me permirent de me reloger, qui sait si je ne serais pas à la rue aujourd’hui ?

Mon magasin rouvrit en mars 2004. Entre-temps, je m’étais inscrit à la formation de la Congrégation ND de la miséricorde, mais là encore, étant quelque peu rétif, je me brisai un orteil dans la nuit du premier janvier. Le Seigneur permit cela parce que je n’avais pas fait retraite pour décider si je franchissais le pas. (Cette fois-là encore : « Mon Dieu, franchement, comme si je n’avais pas eu assez d’ennuis ! ») Mais un orteil cassé, çà fait mal, on reste claudiquer pendant trois mois… c’est-à-dire le temps que les travaux s’achèvent, que je commence à m’impliquer et que je sois délivré de ma tabagie.

Je ne pus tout de suite quitter la maison de mes parents car il y avait toute ma clientèle à rattraper. Puis… je sentis un « devoir de reconnaissance » et je demeurai jusqu’au décès de mon père… et finalement j’entretiens la maison, la boutique, l’argent de ma mère, tout le tutim.

Mais que s’est-il passé le 8 avril 2008, la veille du décès de mon père ? J'ai écrit mon premier message sur un forum. J'en suis à plus de six mille, dont le principal : la méditation quotidienne de l'Evangile du jour.

Tout ce long témoignage pour dire à ceux et celles qui craignent le pire : il faut avoir confiance envers et contre tout. Si l’apôtre Paul déclare : « Ce n’est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi », c’est que s’il croit au Christ, le Christ l’habite et s’occupe de tous ses besoins.

Confiance ! Confiance ! Confiance !

avatar
etienne lorant
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 805
Date d'inscription : 05/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Clément le Sam 26 Nov 2011 - 14:20

Très beau témoignage, où nous voyons les épreuves de la vie, qui, dans certains cas, feront en sorte que nous nous préoccupions moins de Yahvé. Il faut rester ferme dans la Parole, se laisser instruire par elle, se laisser vivre par le Christ Seigneur.
avatar
Clément
Intéressé
Intéressé

Masculin Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 26/11/2011

http://verum-deum.over-blog.fr/categorie-12229860.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Fée Violine le Sam 26 Nov 2011 - 15:39

Bienvenue sur le forum, Clément, et merci pour votre témoignage! Very Happy
Je vous souhaite beaucoup de bonheur avec Jésus-Christ, dans l'Église!
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Joss le Sam 26 Nov 2011 - 16:58

Bienvenue dans l'Eglise, Clément, et sur MM

Merci de nous avoir confié votre témoignage !

Baptisé ou confirmé ?
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10509
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Marc le Sam 26 Nov 2011 - 18:21

Salut Clément et bienvenue Wink Je suis Maxou ^^


_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 50
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Marc le Sam 26 Nov 2011 - 18:28

Clément a écrit:Cela va faire trois semaines que je suis Catholique et je remercie le Seigneur de m'avoir ouvert les yeux, le coeur et les oreilles. Il n'y a qu'une Eglise, Une, Catholique et Apostolique, en dehors d'elle, point de Salut.

Je t’arrête sur cette notion qui est trop galvaudée ici et là. Hors de l’Église il n'y a pas de salut pour un catholique (1), mais il y a un salut pour les frères séparés et pour ceux qui "pratiquent la justice" (Ac 10, 35 dans le contexte).

En tout cas si ta recherche de vérité t'as conduite chez les catholiques c'est un sacré signe. Je te sais bien documenté apologétiquement mais si tu as des questions n'hésite pas à poster ici. Wink

1.

Lumen Gentium
14. Les fidèles catholiques

C’est vers les fidèles catholiques que le saint Concile tourne en premier lieu sa pensée. Appuyé sur la Sainte Écriture et sur la Tradition, il enseigne que cette Église en marche sur la terre est nécessaire au salut. Seul, en effet, le Christ est médiateur et voie de salut : or, il nous devient présent en son Corps qui est l’Église ; et en nous enseignant expressément la nécessité de la foi et du baptême (cf. Mc 16, 16 ; Jn 3, 5), c’est la nécessité de l’Église elle-même, dans laquelle les hommes entrent par la porte du baptême, qu’il nous a confirmée en même temps. C’est pourquoi ceux qui refuseraient soit d’entrer dans l’Église catholique, soit d’y persévérer, alors qu’ils la sauraient fondée de Dieu par Jésus Christ comme nécessaire, ceux-là ne pourraient pas être sauvés.

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 50
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Marc le Sam 26 Nov 2011 - 18:53

As tu un skype ? Si tu en as un n'hésite surtout pas à nous faire une demande d’amitié, ainsi nous pourrons parler de vive voix.

_________________
Qu’Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l’homme intérieur, que le Christ habite en vos cœurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour. (Eph 3, 16-17)
avatar
Marc
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1322
Age : 50
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/05/2010

http://www.solaverbum.net/

Revenir en haut Aller en bas

SAINT CLEMENT DE ROME

Message par Joss le Sam 26 Nov 2011 - 19:27

SAINT CLEMENT DE ROME.... Qu'il te guide ! Wink Wink
22 novembre 1819

Je vis saint Clément, qui alors était pape, peu avant la persécution dont il fut victime. Il était extraordinairement pâle et défait : il y avait sur son visage une expression de souffrance qui me rappela Notre Seigneur portant sa croix : ses joues étaient creuses et sa bouche contractée par la tristesse que lui causaient l'aveuglement des hommes et leur duplicité. Je le vis enseigner dans une salle : il était assis sur un siège et ses auditeurs étaient affectés très différemment. Les uns étaient tristes et émus ; quelques-uns feignaient seulement de l'être et ressentaient une joie secrète à la pensée des maux qui le menaçaient ; d'autres étaient hésitants et incertains. Je vis alors entrer des soldats romains qui se saisirent de Clément. Ils le traînèrent hors de la maison et le placèrent sur un chariot qui avait une tout autre apparence que les nôtres. Il était long et bas, les roues étaient comme des rondelles coupées dans un tronc d'arbre et extraordinairement épaisses : elles ressemblaient aux roulettes d'un chariot d'enfant et étaient percées de quatre ouvertures. Il y avait sur le derrière un siège couvert et sur le devant plusieurs sièges découverts. Le saint était assis par derrière : cinq à six soldats montèrent avec lui ; d'autres en plus grand nombre marchaient à côté du char. Les chevaux étaient plus petits et plus ramassés que les nôtres et tout autrement harnachés : il n'y avait pas dans leurs harnais une aussi grande quantité de courroies. Je vis le saint voyager jour et nuit : il était triste, mais plein de résignation. Quand ils furent arrivés au bord de la mer, on le fit monter sur un navire et le chariot s'en retourna. Le pape saint Martin fut aussi emmené sur un navire, avec cette différence qu'il ne fut pas mis sur un chariot, mais qu'il fut porté en litière jusqu'au bord de la mer.

C'était une contrée pauvre, déserte, stérile : on y voyait beaucoup de fosses profondes semblables à nos tourbières : tout y était triste et même On rencontrait par intervalles de rares emplacements cultivés sur lesquels étaient aussi quelques habitations. Je vis beaucoup d'excavations dans la terre, comme s'il y eût eu là des mines qu'on exploitait. Clément fut conduit dans un bâtiment composé de deux corps de logis dont l'un partait du milieu de l'autre. Tous deux étaient entourés d'une galerie soutenue par des colonnes. Clément fut conduit par une de ces galeries, d'abord dans le corps de logis où demeuraient les surveillants, puis dans celui où étaient les détenus. Ce dernier avait dans la partie supérieure des ouvertures par où il recevait l'air et la lumière et qui donnaient sur un péristyle où étaient rangées des figures nues dans diverses attitudes. Je vis souvent des gens qui priaient dans ce péristyle. Ces Figures, malgré leur nudité, n'avaient rien de choquant ; cependant le démon y résidait. Quelques unes avaient le bras relevé sur la tète, d'autres étendaient les deux bras en avant : il y en avait une qui tenait à la main un globe ou une espèce de pomme, d'autres avaient une coiffure surmontée d'un cimier élevé. Leurs poses étaient très naturelles et n'avaient rien de raide. Sur les côtés du corps de logis où habitaient les détenus la galerie était murée : il me sembla qu'il y avait là un amas de débris et aussi des ossements. L'édifice était dans n fond et les alentours étaient tristes et déserts. La mer était à une certaine distance.

J'eus une autre vision sur le tombeau de saint Clément. C'était comme un rocher que les eaux avaient découvert en se retirant. Il était au bord de la mer. mais à quelque distance. Il y avait une entrée conduisant dans une chambre intérieure où se trouvait un cercueil de pierre. Je ne vis pas s'il y avait encore des ossements. Quand la mer arrivait jusqu'à la plage, on voyait à peine la partie supérieure du rocher. Je ne sais pas si cette dernière vision ne se rapportait pas à un temps postérieur : tout était du reste comme if, l'avais toujours vu. J'eus aussi le pressentiment qu'un autre saint reposait de l'autre côté de l'île (le pape saint Martin).

(1820) Hier et aujourd'hui lorsque je partis de l'Arabie où était Jésus pour visiter le pays ou saint Clément avait souffert le martyre, j'allai toujours en descendant dans la direction du nord. Je vis saint Clément prier dans un désert et demander à Dieu de lui faire trouver de l'eau. Il partit alors du ciel un rayon qui s'étendit en forme de porte-voix : il en sortit un petit agneau qui semblait présenter avec l'une de ses pattes un bâton terminé par une pointe aiguë comme une flèche. Plus bas un autre agneau était couché par terre. Clément prit le bâton et en frappa le sol d'où jaillit une source. Les deux agneaux disparurent aussitôt. Clément avait adressé sa prière au très saint Sacrement de l'autel. tous ceux qui buvaient de l'eau de cette source se sentaient vivement attirés vers la sainte eucharistie. Clément convertit et baptisa beaucoup de personnes.

Lors de son martyre je le vis jeté au bord de la mer dans une fosse pleine de serpents ou l'on fit entrer de l'eau : mais il en sortit au moyen d'une échelle. Je vis qu'on le mit sur un poteau d'où on le précipita dans la mer, après lui avoir attaché une ancre au cou. Son corps tomba sur un fond de rocher qui se creusa et forma un tombeau que la mer laissa à découvert en se retirant. Les chrétiens firent du rocher où était le tombeau une chapelle que les eaux couvraient souvent.

Je n'ai pas vu Clément en compagnie de Paul, mais je l'ai vu souvent avec Barnabé, avec Timothée, avec Luc et avec saint Pierre. Il était romain, mais ses ancêtres étaient des Juifs de la frontière d'Égypte. Il était marié, mais avant son mariage, il reçut d'en haut l'ordre de vivre dans la continence ainsi que sa femme, qui, à ce que je crois, fut aussi martyrisée plus tard. Il fut le troisième pape après saint Pierre.


Biennheureuse Anne Catherine Emmerich http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/CatherineEm/Volume6/chapit14.html
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/CatherineEm/Volume6/chapit14.html
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10509
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Clément le Dim 27 Nov 2011 - 11:12

Merci à tous pour votre soutient ! je me suis fais baptiser par immersion lorsque j'étais protestant. "Hors de l'Eglise, Point de Salut", en effet, certains ne comprennent pas cela et la tourne dans une notion sectaire. Si nous comprenons que l'Eglise est le Corps du Christ, si nous comprenons que nous sommes les membres qui le composent alors nous avons compris tout l'enjeu d'être chrétien. Parfois je me vois dire : " l'homme qui marche seul est comme une feuille morte qui se fait balader par un vent impetueux, il sera baladé de sectes en sectes et finira par se retrouver dans son état initial : seul. Il s'effritera après s'être desséché, puis la mémoire le balaiera de la terre."
avatar
Clément
Intéressé
Intéressé

Masculin Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 26/11/2011

http://verum-deum.over-blog.fr/categorie-12229860.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Laetitia Séraphine le Lun 11 Juin 2012 - 12:26

Moi je suis Catholique depuis l'enfance . Je ressentais toujours que Dieu m'appelait à lui mais je n'étais vraiment pas dedans, jusqu'au jour l'Esprit de Dieu m'a poussé à aller à une caravane d'évangélisation de l'Eglise Catholique organisée dans mon pays le Cameroun et depuis je ressens kil y a un réel travail de conversion que le Seigneur est entrain demener en moi ... ça se fait progresseivement mais je sais qu'avec Dieu j'arriverais à atteindre un niveau de foi supérieur à ce que j'avais avant . Je prie pour tous ceux qui refusent de croire en Dieu ou qui connaissant les lois de Dieu mais les trouvant très difficiles à metre en pratique, en font fi. ç'a été mon cas pendant des années (la fornication) ... Certes je me suis séparée de mon copain depuis janvier (bref c'est un peu le flou entre nous deux en ce moment) mais je prie pour que nous parvenions à sortir du sexe à outrance. Je profite de cette occasion pour vous demander de prier pour moi.
Dieu vous bénisse!

Laetitia Séraphine
Passant
Passant

Féminin Nombre de messages : 22
Age : 29
Localisation : Yaoundé - Cameroun
Date d'inscription : 09/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Laetitia Séraphine le Lun 11 Juin 2012 - 12:37

J'ajouterais que j'aime bcp le témoignage de Clément (enfin... tout témoignage est beau) ... Je vous recommande aussi à tous le témoignage de Scott et de Kimberly Hahn, deux pasteurs américains presbytériens calvinistes et luthériens qui après une étude minutieuse des Saintes Ecritures, ont découvert que l'Eglise Catholique est tout le contraire de ce qu'ils pensaient (une église d'idolatres, de satan et j'en passe). Ils sont finalement devenus catholiques... Pour être plus documenté sur leur témoignage, je vous recommande d'acheter leur livre ROME, SWEET HOME (version traduite en français) ...
Soyez bénis.

Laetitia Séraphine
Passant
Passant

Féminin Nombre de messages : 22
Age : 29
Localisation : Yaoundé - Cameroun
Date d'inscription : 09/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Cécile le Lun 11 Juin 2012 - 13:52

Effectivement, un très beau témoignage. Ce qui est particulièrement intéressant, c'est la recherche de la vérité, par Scott, dans les Saintes Écritures. Sa conversion ne s'est pas faite sous le coup d'une émotion, ce genre de conversion qui s'effrite quand l'émotion disparaît.
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Fée Violine le Lun 11 Juin 2012 - 18:01

J'ai lu moi aussi ce livre et je l'ai beaucoup apprécié.

Bienvenue, Laetitia Séraphine! Very Happy
avatar
Fée Violine
moderateur
moderateur

Nombre de messages : 4649
Date d'inscription : 29/05/2007

http://pagesfeuilletees.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Laetitia Séraphine le Mar 12 Juin 2012 - 9:58

Merci Fée Violine et Cécile ...
Soyez bénies ...

Laetitia Séraphine
Passant
Passant

Féminin Nombre de messages : 22
Age : 29
Localisation : Yaoundé - Cameroun
Date d'inscription : 09/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages de conversion

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum