MARTHE ET MARIE

Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Aller en bas

Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Message par Ubu le Ven 24 Aoû 2007 - 5:00

Voilà ce qui m'empêche encore d'être chrétien:

1) l'homophobie
2) le statut de la femme, qui n'est pas considérée comme équivalente à l'homme
3) la loi sur le divorce
4) Le caractère anti-scientifique des miracles et des interventions du Saint-Esprit.

Le point 4) appelle quelques explications... Généralement, on ne voit aucune différence de comportement entre un chrétien et un non-chrétien. Rares sont les chrétiens qui prennent leur vocation de chrétien au sérieux (mais ici ils sont très nombreux). Puis il y a les grands saints, du genre Padre Pio. Ceux-là ont l'air d'avoir reçu des secours du Saint-Esprit.

Eh bien ce que je dis, c'est qu'une approche vraiment scientifique du christianisme ne peut se faire qu'en niant l'intervention du Saint-Esprit, donc en niant une partie essentielle du message de Jésus. Ce que j'essaie de dire, c'est que l'enseignement de Jésus s'oppose à la méthode scientifique.
avatar
Ubu
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Message par lucie le Ven 24 Aoû 2007 - 6:06

Point 4: et alors ?

Tu refuses l'amour, parce qu'il n'y en a pas d'approche scientifique ?
Le beau ? Le bien ?

lucie
Membre superactif
Membre superactif

Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 29/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Message par Cécile le Ven 24 Aoû 2007 - 11:28

Voilà ce qui m'empêche encore d'être chrétien:

1) l'homophobie
2) le statut de la femme, qui n'est pas considérée comme équivalente à l'homme
3) la loi sur le divorce
4) Le caractère anti-scientifique des miracles et des interventions du Saint-Esprit.
___________

C'est un peu comme si tu disais : Ce qui m'empêche d'aimer cette fille:

1) elle est blonde
2) elle met des robes trop longues
3) elle chante faux
4) elle fait des fautes d'orthographe.

C'est à dire : les points de détail ! quand encore ils sont vrais...

On ne choisit pas d'être Chrétien, c'est Dieu qui donne la Foi. C'est pourquoi, il faut le rechercher au fond de son coeur, et non pas en surface.

Ce n'est pas parce que l'Eglise refuse le sacerdoce aux homos qu'elle est homophobe, ni parce qu'elle le refuse aux femmes qu'elles sont "inférieures".
L'interdiction du divorce, cela est plus ancien que l'Eglise.
Les miracles ne seraient pas des miracles si la science pouvait les expliquer...
Quant à l'action de l'Esprit-Saint ! Mieux vaut chercher à en bénéficier que vouloir la comprendre !
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Message par Thomas le Ven 24 Aoû 2007 - 11:54

J'ajouterais Ubu, que tu pourrais aussi laisser Jésus te guider vers ta foi chrétienne. Demande lui simplement de placer des signes sur ta route, dans ton coeur, tu en serais peut être surpris. jevole La foi chrétienne n'empêche pas les mouches de piquer, elle permet d'avoir une meilleure pensée sur la mouche. taquin Tout comme l'homophobie et ces petits riens qui font des bleus au coeur.

De toute manière l'Église n'est pas homophobe puisqu'elle aime l'homosexuel. cheers
avatar
Thomas
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 184
Localisation : Québec
Date d'inscription : 03/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Message par Ubu le Ven 24 Aoû 2007 - 19:21

à tous,

La croyance au Saint-Esprit est un obstacle à l'explication scientifique de l'homme. Il ne faut donc pas croire au Saint-Esprit si on veut croire en la science.
avatar
Ubu
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Message par christianc le Ven 24 Aoû 2007 - 20:28

Ubu a écrit:à tous,

La croyance au Saint-Esprit est un obstacle à l'explication scientifique de l'homme. Il ne faut donc pas croire au Saint-Esprit si on veut croire en la science.

question s ?

1 - Qu'est ce que croire ?
2 - Qu'est ce que le saint esprit?
3 - Comment un concept est il un obstacle à une explication ?
4 - Les choses procèdent elles par remplacement ou par extension ?
Disons


Et la croyance et le Saint Esprit et l'obstacle et l'explication scientifique de l'homme
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Message par Joss le Ven 24 Aoû 2007 - 20:33

Ubu a écrit:à tous,

La croyance au Saint-Esprit est un obstacle à l'explication scientifique de l'homme. Il ne faut donc pas croire au Saint-Esprit si on veut croire en la science.

L''explication scientifique de l'homme peut être un obstacle au Saint-Esprit ! Very Happy
avatar
Joss
Administrateur
Administrateur

Féminin Nombre de messages : 10509
Age : 67
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 26/05/2007

http://marthetmarie.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Message par Ubu le Ven 24 Aoû 2007 - 21:51

christianc a écrit:
Ubu a écrit:à tous,

La croyance au Saint-Esprit est un obstacle à l'explication scientifique de l'homme. Il ne faut donc pas croire au Saint-Esprit si on veut croire en la science.

question s ?

1 - Qu'est ce que croire ?
2 - Qu'est ce que le saint esprit?
3 - Comment un concept est il un obstacle à une explication ?
4 - Les choses procèdent elles par remplacement ou par extension ?
Disons


Et la croyance et le Saint Esprit et l'obstacle et l'explication scientifique de l'homme

Croire c'est adhérer à quelque chose qui n'est pas démontré ou évident.

Le Saint-Esprit est la troisième personne de la Trinité, qui a été envoyée par Jésus-Christ après son ascension pour soutenir les croyants et les aider à progresser.

Un concept est un obstacle à une explication scientifique à travers les attitudes et les gestes qu'il inspire.

Les idées scientifiques procèdent à la fois par extension et remplacement (changement de paradigme). Où est le rapport avec le sujet?
avatar
Ubu
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Message par Ubu le Ven 24 Aoû 2007 - 22:33

Mais quand je dis «croire en la science», cela signifie avoir confiance en la science, mettre nos espoirs en elle, la reconnaître comme une valeur primordiale.
avatar
Ubu
Membre actif
Membre actif

Nombre de messages : 945
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Message par Cécile le Sam 25 Aoû 2007 - 3:58

Ubu a écrit:Mais quand je dis «croire en la science», cela signifie avoir confiance en la science, mettre nos espoirs en elle, la reconnaître comme une valeur primordiale.

On ne peut pas mettre en balance "croire en la science" et "croire en Dieu". Il n'y a pas à choisir. Il y a beaucoup de scientifiques qui sont chrétiens. Le seul nom qui me vienne à l'esprit tout de suite est celui du Pr Lejeune. Le fait qu'il ait été chrétien l'a amené à orienter sa recherche dans cette optique. Comme sa spécialité concernait l'Humain, la vie, cela l'a empêché de partir dans n'importe quelle direction, de devenir un "apprenti sorcier" plus curieux du possible que du bon et vrai.

Comment envisager l'infini, sans Dieu ?
avatar
Cécile
moderateur
moderateur

Féminin Nombre de messages : 3184
Age : 76
Localisation : Saône et Loire
Date d'inscription : 26/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Message par christianc le Sam 25 Aoû 2007 - 6:18

Les idées scientifiques procèdent à la fois par extension et remplacement (changement de paradigme). Où est le rapport avec le sujet?

N'y a t'il pas en science des positions paradoxales, la mécanique quantique est indéterministe (statistique, on peut piéger la vitesse d'un électron mais pas sa position, ou si on piège sa position on n'a plus sa vitesse)

et la mécanique des corps solides est déterministe (on peut envoyer une sonde sur mars)

Les deux fonctionnent ensemble, la physique est donc déterministe et indéterministe. (Ce qui est logiquement intenable)


La relation ?

L'approfondissement du monde conduit au paradoxe, au mystère.

Le mystère est basé sur la coexistence de plusieurs idées contradictoire et leurs acceptation.
- la nature de Jésus Christ (pleinement homme et pleinement Dieu)
- le mal dans le monde confronté à la volonté de Dieu sans passivité ni fatalisme.
- la mort et son scandale
- la trinité
- l'image de Dieu, comment Dieu apparait il dans les civilisations

Les mystères sont destinés à faire progresser, pour Whitehead (c'est de la Théologie du Process) l'image de Dieu change au travers des civilisations, on en voir les traces dans la Bible

Du dieu "inconnu" , au dieu "ennemi" , au dieu "compagnon" (dans le christianisme marqué essentiellement par la personne de Jésus).

L'être chrétien ne se situe pas dans la théologie, mais dans l'adhésion à la personne et à l'enseignement de Jésus, d'une volonté de suivre son exemple et son enseignement.

Les questions de doctrine et de philosophie restent ouvertes


Je crois afin de comprendre / Credo ut intelligere disaient les universitaires du Moyen age et de l'antiquité, le christianisme n'est pas fondé sur une démission du raisonnement, bien au contraire.
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Message par Hélène le Sam 25 Aoû 2007 - 12:23

Pour UBU... c'était l'homélie d'hier du père J.M. (tiens ! Un scientifique de formation... croyant !). J'ai mis en gras ce qui me semble pour toi personnellement :gnark: :

Philippe n’était pas parmi les deux premiers disciples qui s’étaient mis à la suite de Jésus sur l’indication de Jean-Baptiste. Ce n’est que le lendemain, alors qu’il avait décidé de partir pour la Galilée, que Jésus rencontre Philippe et lui dit : « Suis-moi ». Pour Philippe comme pour André, cette première entrevue et les quelques heures passées avec le Maître furent déterminantes. Tous deux sont convaincus : celui que Jean-Baptiste avait désigné comme « l’Agneau de Dieu » (Jn 1, 36) est bien le Messie. Aussi ne peuvent-ils se taire : André court chercher son frère Simon, tandis que Philippe partage sa découverte avec Nathanaël. La présentation que donne Philippe laisse pressentir que l’enseignement proposé par Jésus à ses premiers disciples, portait déjà sur l’accomplissement des Écritures en sa personne : « Celui dont parlent la loi de Moïse et les Prophètes, nous l’avons trouvé ». Suit une désignation tout à fait classique par le nom, la famille et l’origine géographique : « Jésus, fils de Joseph, de Nazareth ».
La remarque quelque peu désabusée de Nathanaël, est tout à fait pertinente : les Écritures ne parlent pas de Nazareth, mais désignent Bethléem comme lieu d’origine du Messie (Mi 5, 1). De fait, Jésus n’est pas « sorti de » Nazareth, mais du sein du Père, comme tout le 4ème évangile va tenter de nous le faire découvrir. Il est bien sûr « sorti » également du sein de la Vierge Marie, et précisément à Bethléem, conformément aux prophéties. Mais son origine n’est pas d’ici-bas : il n’est pas « fils de Joseph », mais « Fils de Dieu », comme Nathanaël le reconnaîtra un peu plus tard, au cours de son entrevue avec le Seigneur.
Décontenancé par la réaction sceptique de son ami, Philippe ne peut que se faire l’écho des paroles de Jésus lui-même : « Viens et tu verras ». Ce n’est pas au terme d’un raisonnement en bonne et due forme que nous pouvons arriver à la conclusion : « Jésus est le Messie ». Il s’agit d’une certitude de foi, qui ne peut être acquise que par la fréquentation assidue du Christ dont nous sommes devenus les compagnons. Ce n’est que dans un second temps, à la lumière de l’Esprit, que nous pouvons ensuite constater l’annonce prophétique de sa venue dans les Écritures, et déployer la cohérence rationnelle du projet de Dieu, que Jésus vient accomplir pour nous et parmi nous.
Aussi l’invitation « Viens et tu verras » devrait-elle être aujourd’hui comme hier, au cœur de la première annonce de la Bonne Nouvelle (kérygme), car seules la présence de Jésus, sa Parole vivante, et le rayonnement de son Esprit d’amour, peuvent triompher de nos résistances et entraîner notre adhésion.
Le mérite de Nathanaël est de ne pas s’obstiner dans son scepticisme, mais de demeurer ouvert à l’imprévu de Dieu, dont l’action au cœur de l’histoire est toujours déconcertante. Il consent à suivre Philippe, qui s’empresse de le conduire à Jésus. Il est remarquable que ce n’est pas Nathanaël qui le premier « voit » Jésus - alors que pourtant il doit le chercher avec curiosité - mais c’est Jésus qui « voit Nathanaël (remplacez par UBU) venir à lui » ; ce qui suppose - comme l’échange le confirme - que Notre-Seigneur avait posé son regard sur lui depuis bien longtemps : « Avant que Philippe te parle, quand tu étais sous le figuier » - c’est-à-dire alors que tu scrutais assidûment les Écritures pour y discerner le temps et le lieu de ma venue - je t’ai vu » - « j’ai vu ton effort, j’ai entendu ta prière, je connais ton désir. Tu es un véritable fils d’Israël, un homme qui ne sait pas mentir et refuse les compromissions avec le monde, sous prétexte que le Messie tarde à venir. Sache que je suis descendu pour accomplir les Écritures, donner à mon peuple la pleine délivrance, et l’introduire dans son repos » (cf. Ex 3, 7-8). Percevant la portée messianique des propos de Jésus, Nathanaël reconnaît et confesse qu’il est l’Envoyé de Dieu - « le Fils de Dieu » - et le prophète de la fin des temps annoncé par Moïse (Dt 18, 15), qui devait introduire Israël dans sa patrie définitive et régner sur lui pour toujours - « le Roi d’Israël ».
La disponibilité spirituelle de son interlocuteur permet à Jésus de révéler solennellement - à Nathanaël et à tous les cœurs droits qui tout au long de l’histoire lui prêteront l’oreille de leur cœur : « Lorsque j’aurai été élevé de terre pour vous purifier du péché qui a fermé pour vous les portes du Paradis, “vous verrez les cieux à nouveau ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l’Homme intronisé sur le trône de sa Croix glorieuse. C’est à l’Heure où le Père me glorifiera, que vous saurez que JE SUIS” ».

« Seigneur, donne-nous d’avoir faim et soif de toi ; ne permets pas que notre désir se disperse, mais unifie-nous dans la quête de l’unique nécessaire, sous la conduite de ton Esprit. Nous pourrons alors proclamer ta gloire et l’éclat de ton Règne, et confesser ta seigneurie et ta royauté universelles, toi le Fils de Dieu, le Vivant à jamais. »


Père Joseph-Marie
Source : www.homelies.fr
avatar
Hélène
Installé
Installé

Féminin Nombre de messages : 153
Age : 48
Localisation : Dans le Coeur de Dieu au coeur du monde
Date d'inscription : 17/06/2007

http://www.ephata.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce qui m'empêche encore d'être chrétien...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum