MARTHE ET MARIE

Protestantisme et vie monastique

Aller en bas

Protestantisme et vie monastique

Message par christianc le Mar 28 Aoû 2007 - 7:05

C'est la re-publication d'une contribution à un débat, un ami m'avait demandé de faire quelque chose sur "protestantisme et vie monastique".



Le protestantisme et la vie monastique , une contradiction permanente

Le sujet du protestantisme et de la vie monastique est un sujet "chaud", historiquement le mouvement de la Réforme au 16eme siècle a rejetté la vie monastique, totalement, la séparation d'avec le Monde ne se produisant pas comme celà.

En ignorant toutefois les formes de vie monastiques qui existaient au Moyen Age, comme des communautés ouvertes (Franciscains, Biguines), l'ouvrage "L'imitation de Jésus Christ " était certainement le manuel d'une de ces communautés.

A l'intérieur du protestantisme les choses ont évolué, l'Ordre des Diaconesses est un ordre Luthérien, (Soeurs de Marie de Darmstadt/Diaconnnesses de Reuilly) ouvert dans lesquels les membres prononcent des voeux de vie monastique et exercent des services dans la société.

La réforme Luthérienne ne remettait pas en cause "en soi" la vie monastique, seulement le fait qu'elle soit considérée, dans une sorte de hiérarchie sociale comme "la manière la plus haute de vivre sa foi dans le célibat consacré". (en résumant).

Au 18eme et 19eme siècle, à coté des églises ou dedans vont se développer tous les ancêtres des mouvements évangéliques :

C'est en même temps sous l'influence de John Fox et de John Wesley la redécouverte de la pratique de la piété personnelle ou de la discipline spirituelle.

La meilleure illustration :

- la communauté des "frères moraves", qui vivait sous la protection du Comte Nicolas Zinzendorf, avait développé dans les villages une discipline communautaire, un tour de prière, des rituels communs. Ils sont à l'origine de l'intérêt du protestantisme pour les missions.

(L'effort missionnaire entre la Réforme et la fin du 18eme siècle n'existe plus dans le protestantisme).


- les méthodistes (sous l'impulsion de John Wesley) en réalité contribuent à former un véritable "ordre", avec une discipline communautaire, des rituels en communs. (au 18eme-19eme siècle)


Le 19ème siècle est aussi la redécouverte de la vie monastique dans l'anglicanisme, c'est au 19eme siècle que des ordres bénédictins sont recrées, des ordres féminins.

Des communautés monastiques anglicanes ont été créées aux états unis, avec pour vocation d'enseigner, de travailler , de donner un témoignage aux alentours et d'évangéliser (c'est le schéma de développement des monastères Irlandais , Ecossais , Anglais et Gallois du christianisme historique Celtique, St Patrick, St Colomban).

L'anglicanisme est un peu particulier on peut le considérer comme une voie moyenne entre catholicisme et protestantisme ou comme une église protestante qui a redécouvert l'intérêt du catholicisme historique (de l'église indivisée) ou comme une église catholique autocéphale qui a été réformée avec une influence lutherienne certaine.


Le témoignage chrétien d'une communauté monastique peut être extrèmement fort, si l'équilibre est bien respecté.

Actuellement les églises évangéliques sont - en fait - très proches de ces communautés monastiques dans la mesure où elles ont une très grande cohérence de doctrine, et où elles sont des églises de professants.

Très concrètement je pense que le modèle des communautés monastiques (structure, règles , doctrine commune) est réutilisé dans les églises évangéliques. La vie communautaire y est très prisée.

Il faudrait alors comparer les Eglises Evangéliques non pas à l'Eglise Catholique ou à l'Eglise Orthodoxe mais à leurs ordres, les Franciscains, les Dominicains, les ordres de l'Athos, Les Jésuites, les Bénédictins.

Je suggérerais qu'une partie de la tension entre Evangéliques et vie monastique vient du fait qu'ils occupent la même "niche écologique", remplissant les mêmes fonctions.

Un lieu de ressourcement, comme un lieu d'évangélisation et de soutien, comme de témoignage, pratiquer la foi d'une manière autre que celle dont on a l'habitude de pratiquer chez soi.


L'autre partie venant de l'incompréhension et de la méconnaissance des textes chrétiens issus de la vie monastique (ah .. Evagre, Marc l'Ermite)... mais c'est un autre débat.
avatar
christianc
Installé
Installé

Masculin Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Ecritures,Tradition,Raison
Date d'inscription : 02/06/2007

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum