MARTHE ET MARIE

Vers le 17ème dimanche

Aller en bas

Vers le 17ème dimanche

Message par père JEAN le Lun 19 Juil 2010 - 13:16



Seigneur, apprends-nous à prier




Textes bibliques : Lire


Les lectures de ce dimanche nous parlent de la prière. A ce sujet, nous pouvons nous poser des questions que nous croyons importantes : Quand et où peut-on prier ? Pour l'évangéliste, ces questions sont sans intérêt. D'ailleurs, il n'y répond guère. Il nous montre Jésus qui est "en prière, un jour, quelque part". La bonne question que nous devons tous nous poser c'est "comment prier ?" C'est en voyant Jésus en prière que les disciples lui demandent de leur apprendre à prier.


Et pourtant, ces disciples n'étaient pas des ignorants au sujet de la prière. A la synagogue et au temple, ils avaient appris à prier. On leur avait enseigné les prières traditionnelles du peuple d'Israël et ils les disaient fidèlement tous les jours. Mais à la vue de Jésus en prière, ils étaient profondément impressionnés. Ils ont été les témoins émerveillés de sa prière silencieuse et prolongée dans la solitude de la montagne. Ils ont pressenti le mystère de sa prière, une prière qui ne consistait pas qu'à des formules répétées par cœur. C'est dans ce mystère qu'ils ont désiré pénétrer : "Seigneur, apprends-nous à prier !"


Aujourd'hui, nous faisons nôtre cette demande des disciples. Nous aussi, nous avons l'habitude d'utiliser des formules que nous avons apprises par cœur quand nous étions au catéchisme. Nous ne devons en aucun cas les renier. Mais aujourd'hui, nous sommes invités à faire un pas de plus. Nous demandons au Seigneur de nous faire entrer dans sa prière. Il nous répond en nous enseignant le "Notre Père" qui est devenu le modèle de toute prière chrétienne. Il nous apprend à nommer la personne que nous prions : "Père". C'est le cri du cœur qui reconnaît nos liens avec Celui que nous prions. Dieu est vraiment notre Père, un Père qui aime passionnément chacun de ses enfants et qui ne veut que leur bonheur. La prière est un acte de foi envers quelqu'un qui nous aime et que nous aimons. Quand nous prions, il est absolument essentiel d'aimer Dieu et d'être assurés de son amour pour nous.



Tout au long de cette prière, nous trouvons différentes demandes : les deux principales portent sur la sanctification de son nom et la venue de son règne. Demander à Dieu de "sanctifier" son nom c'est espérer qu'il soit enfin reconnu par tous. Dans un monde qui ne cesse de tourner la foi des chrétiens en dérision c'est plus que jamais nécessaire. Nous nous tournons vers notre Dieu en appelant la venue de son règne. C'est une manière d'espérer qu'il établisse son monde de paix et de justice.


Nous demandons aussi "le pain de chaque jour". Nous pensons bien sûr à la nourriture matérielle qui est nécessaire pour vivre. Et nous n'oublions pas que, pour beaucoup, elle fait cruellement défaut, même parfois tout près de chez nous… Mais ce pain, c'est aussi la Parole de Dieu. Jésus lui-même nous prévient : "l'homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu". Nous avons sans cesse à nous ajuster à ce Dieu qui nous fait vivre. Ce Dieu auquel nous croyons est "amour", un amour qui va jusqu'au pardon. Si nous voulons nous approcher de lui, nous devons pardonner à nos frères et nous approcher d'eux. Il y a des rancunes qui durent des mois et des années. Si nous voulons être en communion avec notre Père du ciel, cela n'est pas possible. Le Christ nous recommande d'aller nous réconcilier. Nous avons tout à y gagner


Nous demandons aussi à Dieu de nous préserver de la tentation. Nous sommes facilement tentés de nous écarter de lui pour un bénéfice illusoire. Notre Dieu nous offre un trésor inestimable, mais trop souvent, nous préférons la pacotille. Bien sûr, il respecte notre liberté. Nous pouvons choisir d'aller vers lui ou de nous en détourner. Mais nous devons savoir qu'il ne met pas de piège sur notre route. Nous ne sommes pas tentés par Dieu mais par notre propre convoitise.


Alors la question "comment prier" trouve un éclairage nouveau : il faut prier comme Jésus et avec l'Esprit Saint. Le pape Jean-Paul II disait que "la prière n'est pas pour nous satisfaire. Elle est dépossession de nous-mêmes". L'important c'est de "laisser le Christ prier en nous". Avec lui, nous entrons dans une relation unique au Père. Nous mettons nos pas dans ceux de Jésus. C'est un engagement de tous les jours malgré les obstacles et les chutes. Prier c'est donner sa pleine confiance au Père, quoi qu'il puisse arriver.


Nous avons un très bel exemple de prière dans la première lecture. Abraham demande à Dieu de pardonner aux habitants de Sodome si on y trouve cinquante justes. Puis progressivement, il fait descendre les enchères jusqu'à dix. Il n'ira pas plus loin. Mais nous avons que plus tard, Dieu ira ira infiniment plus loin. Ce n'est plus le salut d'une ville ou d'un peuple qu'il va accorder mais celui de milliards d'êtres humains. Et cela nous sera accordé non pas à cause de dix justes mais d'un seul. Et ce juste, c'est Dieu lui-même qui le donne gratuitement à toute l'humanité. "Dieu a tellement aimé le monde qu'il lui a donné son fils unique."


En ce dimanche, nous nous adressons à Dieu qui est Père. Sa justice est amour infini. Nous sommes invités à insister dans notre prier non pour importuner Dieu mais pour oser aller à l'infini de nos demandes. Car Dieu ne veut nous donner rien d'autre que lui-même. Il veut que notre cœur soit à la mesure de son cœur de Père.


Seigneur Jésus, le "Notre Père" est ta prière. Que l'Esprit Saint nous aide à prier comme toi et avec toi. Amen.


D'après diverses sources



avatar
père JEAN
Membre actif
Membre actif

Masculin Nombre de messages : 650
Age : 73
Localisation : Rodez
Date d'inscription : 05/06/2010

http://www.puiseralasource.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum